Virgin Hyperloop One a dévoilé son nouveau projet, un fret routier baptisé DP World Cargospeed. L’objectif serait de permettre des livraisons de marchandise ultra-rapide.

En octobre 2017, Hyperloop One devenait Virgin Hyperloop One suite à un investissement non négligeable de Richard Branson, entrepreneur britannique et fondateur de Virgin Records. Après de récentes études de faisabilité, l’entreprise de transport a indiqué qu’elle se tournait également vers un nouveau système de transports de marchandises : DP World Cargospeed.

L’enjeu du fret routier serait d’atteindre une vitesse d’environ 1 000 kilomètres par heure et de se positionner comme une alternative au transport routier et aérien. De fait, le DP World Cargospeed pourrait bien finir par remplacer ce dernier, car bien qu’il soit rapide, il est également très cher. Grâce à sa vitesse, la capsule pourrait accomplir en seize heures un trajet qui prend actuellement quatre jours pour un camion.

Compte tenu du fait que le commerce en ligne prend une importance majeure au fil des années, la logistique et les moyens de transport se doivent d’évoluer et de proposer de nouvelles solutions. Virgin Hyperloop One indique à ce sujet que la demande pour le fret aérien pourrait doubler dans les vingt prochaines années. De fait, il est assez logique que la firme veuille se positionner sur ce créneau. Comme l’avait indiqué le cofondateur de la compagnie, Shervin Pishevar en 2016, Hyperloop pourrait un jour relier la Chine à l’Europe afin de créer une nouvelle « route de la soie » entre les deux espaces.

À ce stade, aucune date de mise en service n’a été communiquée.

Source.