Un groupe d’étudiants chinois a passé 200 jours en isolation afin de reproduire les conditions de vie sur une base lunaire.

En septembre 2017, une des compagnies d’Elon Musk révélait des projections futuristes en imaginant l’une des bases spatiales de SpaceX sur la Lune et sur Mars. Si le projet a encore beaucoup d’étapes à passer pour se concrétiser, il est certain que la ruée vers le satellite naturel a déjà commencé à attirer de nombreux groupes. Pour cette raison, quatre étudiants chinois ont réalisé une expérience bien particulière.

Pour leur étude, les étudiants ont volontairement participé à la deuxième phase d’une étude ayant duré 365 jours au total. Ils ont été le deuxième groupe à vivre 200 jours dans Yuegong 1, un système de recherche aussi connu sous le terme de Palais lunaire 1. Par le passé, deux femmes et deux hommes avaient passé 60 jours dans le même laboratoire. Selon l’agence Chine Nouvelle, l’objectif de l’expérience était d’observer comme le système biogénératif (les animaux, les plantes et les micro-organismes) fonctionnait dans un environnement lunaire. L’expérience a aussi analysé les « statuts psychologiques » des participants. Concernant l’environnement similaire aux conditions de vie sur la Lune, il permettait aussi de recycler l’eau et la nourriture comme il est possible de le faire sur Terre.

étudiants chinois lune

En réalisant cette expérience, les étudiants chinois ont battu un record préalablement établi par l’ancienne Union Soviétique. À l’époque, durant les années 1970, trois personnes étaient restées dans ce type d’environnement fermé durant 180 jours.

Concernant les données rassemblées par les étudiants en biomédecine de l’Université de Beihang, elles devraient être exploitées pour analyser et comprendre comment lancer une telle mission de colonisation de l’espace dans le futur.

Source : Digital Trends