Technologie

Wikipédia fait son entrée sur le dark web

L’encyclopédie d’Internet vient de faire son entrée dans la partie immergée de l’iceberg. En effet, un internaute, dans le cadre d’une expérience, a installé Wikipédia sur le dark web pour le rendre accessible avec le navigateur Tor.

C’est Alec Muffet, un ingénieur en sécurité passé par Facebook qui a élaboré ce site en .onion. Tout le trafic est crypté et permet à tous les internautes de pouvoir y accéder, peu importe l’endroit dans le monde où ils se trouvent. Cette version non-officielle offre donc la possibilité aux résidents de Turquie dont le pays a bloqué l’accès à Wikipédia en avril.

En 2014, Alec Muffet avait lancé un service similaire pour Facebook et avait publié un outil open source : Entreprise Onion Toolkit (EOTK). Comme le précise en Engadget, EOTK a certainement été utilisé par le New York Times qui s’est récemment lancé sur le deep web.

Cette version de Wikipédia sera accessible pendant quelques jours seulement. Il s’agit d’une preuve de concept qui pourrait être reprise officiellement par la Wikimedia Foundation afin d’offrir un accès à ses services partout dans le monde, mais en utilisant le monde à l’envers.

source

Send this to a friend