Le sujet de l’énergie solaire est récurrent, mais à l’heure actuelle les initiatives concrètes et impactantes semblent rester tout de même plus rares que les discours promettant du changement. L’Inde semble cependant définitivement décidée à agir, comme le prouve la récente « mise à jour énergétique » du Cochin International Airport.

cochin solar

Ce dernier est désormais le premier aéroport à fonctionner entièrement à l’énergie solaire. Son bon fonctionnement sera dorénavant assuré par chacun des 46 150 panneaux solaires qui ont été disposés à sa proximité sur une surface d’un peu moins de 20 hectares. Le surplus d’énergie sera revendu au réseau public local, afin d’optimiser au maximum la collecte précieuse d’énergie. Cette nouvelle suit la logique de développement de l’aéroport. Sa direction avait déjà investi dans l’énergie solaire, puisque dès 2013 des panneaux solaires avaient été installés sur le toit du terminal des arrivées. Cette initiative, qui rendra donc l’aéroport « neutre », permettra d’économiser 300 000 tonnes d’émissions de gaz carbonique pendant les 25 ans qui arrivent, ce qui équivaut à planter 3 millions d’arbres.

Elle devance de peu un projet similaire mais à échelle différente qui est en train d’être mis sur pieds dans un pays voisin. Il s’agit de Delingha, complexe titanesque de 25 km² basé dans le désert de Gobi, en Chine Continentale.

gobi-desert_chineSon entière surface sera destinée à produire de l’électricité solaire. Cette centrale fonctionnera de la manière suivante : des milliers de miroirs réfléchiront les rayons solaires vers de grandes tours qui, à l’aide de turbines convertira et distribuera cette énergie à plus d’un million de foyers. Elle permettra de remplacer 4,69 millions de tonnes de charbon par an, et économisera l’émission de presque 900 000 tonnes de CO2. La production devrait être lancée à l’horizon 2017.

Enfin, sur le continent africain, Akon vient de terminer sa tournée africaine de promotion de son projet d’électrification solaire du continent, tout simplement baptisé « Akon Lighting Africa », alors même que sur le continent nord américain, Google a annoncé s’impliquer lui aussi sur le marché de l’énergie solaire, via son projet Sunroof, qui vous permettra de mesurer le potentiel d’énergie solaire de votre logement, grâce à Google Maps.