Birds Eye, la célèbre (ou pas) marque de légumes surgelés, vient de lancer un pop-up store à Londres. Jusque là, rien de nouveau. Sauf que la marque a eu la bonne idée de faire payer ses clients en hashtag Instagram.

Dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es. Qui n’a jamais instagramer son confit de canard ou son carpaccio de boeuf au wasabi pour signifier à tous ses amis qu’il se mettait bien ?  Tout le monde sûrement parmi nos lecteurs connectés et digitalisés jusqu’à la moelle.

Partant de là, à l’ère où les flagship et pop-up store sont à la mode, la marque Birds Eye a donc ouvert son propre restaurant éphémère où les plats se monnayent… en photos Instagram, agrémentées du hashtag  #BirdsEyeInspirations. Un bon moyen de décupler la viralité de l’évènement et d’augmenter l’expérience du consommateur pour promouvoir deux nouveaux arrivants parmi sa gamme de produits.

 

Birds Eye

#BirdsEyeInspirations

Et comme si cela ne suffisait pas, la marque s’est aussi offert le luxe de prodiguer simultanément les conseils de Marie Marte, la célèbre photographe food et lifestyle. Habile ! D’ailleurs, si vous aimez la bonne chair, il faut absolument jeter un oeil sur son blog, Food For Though.

Ce n’est certes pas la première fois qu’un hashtag est utilisé comme une monnaie. Peut-être vous souvenez-vous de l’opération de Marx Jacobs et son Daisy Marc Jacobs Tweet Shop à Soho ? Allez, on vous rafraîchit la mémoire. Et moi je vous laisse, j’ai un donuts à foodstagrammer.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=yEDSVBn0Dzg&w=560&h=315]