Depuis quelques années déjà, le code a le vent en poupe. Intéressant, challengeant et rémunérateur, de nombreux individus décident de s’orienter ou de se réorienter dans ce domaine. Avant de se lancer, il faut s’intéresser aux compétences requises et trouver une bonne formation développeur web. Faisons le point sur les différentes connaissances à avoir et les parcours existants pour mettre un pied dans ce secteur prometteur.

Les compétences requises pour devenir développeur web

Les développeurs web sont des profils hautement recherchés par les recruteurs. Ces derniers souhaitent recruter des talents avec des compétences clés. Tour d’horizon des soft skills et des hard skills requises.

Maîtriser les langages de programmation

La compétence principale requise chez un développeur est de maîtriser un ou plusieurs langages de programmation. Il en existe une large palette :

  • Java, principalement utilisé pour développer des applications ;
  • Python, utile pour développer des logiciels et des applications, mais aussi gérer des serveurs et des bases de données ;
  • C++, qui sert surtout à développer des jeux vidéo et des applications pour ordinateur et mobile ;
  • C#, pour concevoir de puissantes applications multi-supports ;
  • SQL, dédié aux bases de données ;
  • PHP, surtout utilisé pour le développement web.

Bien entendu, il existe de nombreux langages de programmation supplémentaires. Selon le dernier classement de l’index TIOBE, ceux évoqués précédemment font toutefois partie des dix plus populaires.

S’ils ne sont pas toujours considérés comme de véritables langages de programmation, HTML et CSS doivent aussi être maîtrisés. Le développeur web doit par ailleurs s’intéresser aux différents environnements informatiques existants ainsi qu’aux frameworks, comme React.

S’intéresser aux autres métiers du web

Le développeur web a un rôle central dans de nombreux projets web. Cela signifie qu’il est amené à travailler avec des profils variés, comme des rédacteurs web, des webdesigners et des chefs de produit. Pour mener à bien toutes ces collaborations, il est indispensable d’être curieux et de s’intéresser aux autres métiers du web. Cela permet de monter en compétences dans plusieurs domaines, comme l’UX ou le référencement, mais surtout d’être plus efficace dans la réalisation des différents projets.

Parler l’anglais technique

La plupart des langages de programmation utilisent des termes anglais assez techniques. La majorité des ressources sont, elles aussi, disponibles seulement dans la langue de Shakespeare. Pour cette raison, il est impératif de développer ses compétences linguistiques. Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’être bilingue, avoir des notions est un véritable atout au quotidien.

Avoir un bon esprit d’analyse

Ce n’est pas un secret, travailler dans le domaine informatique demande une grande capacité d’analyse. Le développeur doit donc être doté de compétences analytiques qui lui permettront d’examiner rapidement un problème, et de trouver les solutions adéquates. Bien entendu, cette qualité s’acquiert au fil du temps et des expériences.

Avoir des compétences relationnelles

Au quotidien, le développeur web travaille avec un grand nombre de collaborateurs et de clients. Pour mener à bien tous les projets, il doit être capable de communiquer aisément avec ses interlocuteurs. Cela s’avère indispensable pour identifier et comprendre au mieux leurs besoins, attentes et problèmes. Des échanges fluides et réguliers sont indispensables pour assurer une bonne transmission des informations.

Les parcours pour devenir développeur web

Les développeurs web en devenir ont le choix entre plusieurs parcours pour atteindre leur but professionnel. Le premier, c’est de passer par un DUT, un BTS ou encore une licence et un master en informatique. Pour ceux qui recherchent un apprentissage plus rapide, il est possible de se tourner vers les formations en accéléré. Généralement, elles durent environ six mois. Bien qu’il s’agisse d’une courte période, il s’agit de semaines intenses rythmées par de nombreux cours et projets concrets qui permettent d’assimiler les bases du code.

Au moment de choisir son parcours de formation, il faudra opter pour une spécialisation. On en distingue trois dans le milieu du développement web :

  • le front-end, c’est-à-dire toute la partie visible d’un site web ou d’une application ;
  • le back-end, soit la partie invisible à l’utilisateur, nécessaire au fonctionnement technique d’un site, d’une solution ou d’une application ;
  • le full-stack, qui inclut à la fois le front-end et le back-end.

Il existe donc plusieurs façons d’accéder au poste de développeur web. Qu’importe le parcours choisi, il vous permettra de développer de nombreuses hard et soft skills. Elles s’avèrent primordiales pour réussir dans ce domaine, qu’on choisisse d’exercer dans une entreprise ou de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.