Foxconn, l'un des principaux sous-traitants d'Apple, se prépare à un des temps difficiles. Le géant taïwanais, spécialisé entre autres dans l'assemblage d'appareils électroniques, a notamment prévenu que ses revenus sur le trimestre en cours pourraient être impactés par la combinaison de plusieurs facteurs. Parmi eux, l'inflation (qui résulte en partie de la guerre en Ukraine), mais aussi la demande moins forte sur certains secteurs. La firme évoque par ailleurs la pénurie globale de composants qui impacte le marché du smartphone et donc la production d'iPhone. Une difficulté importante compte tenu de la dépendance de Foxconn à Apple, son plus gros client.

Dans une moindre mesure, Foxconn parle aussi de l'intraitable politique « zéro covid » mise en place par les autorités chinoises et le strict confinement de plusieurs grands centres urbains. Si la firme explique que ses sites de production sont peu inquiétés par les mesures sanitaires chinoises (Foxconn maintient ses employés sur site, usant d'un système « en circuit fermé » pour éviter les contaminations), la demande pour certains produits assemblés dans ses usines a chuté, sur l'énorme marché chinois, suite à ces périodes de confinements successives.

Foxconn lorgne sur le marché des véhicules électriques...

Face à ce contexte délicat, Foxconn souhaite réduire sa dépendance au marché du smartphone, note Reuters. L'agence de presse britannique rapporte que le groupe aurait dans l'idée de se réorienter en partie sur un marché de plus en plus porteur : celui du véhicule électrique, pour lequel tous les voyants sont au vert. D'après Foxconn, le marché du véhicule électrique pourrait peser pas moins de 34 milliards de dollars d'ici 2025... de quoi expliquer ses objectifs de diversification.

« Il existe de nombreuses incertitudes sur le marché en ce moment [et elles] posent des problèmes à l'offre et à la demande », a notamment indiqué Liu Young-way, président du conseil d'administration de Foxconn. Cela dit, pour l'année 2022 au complet, l'intéressé prévoit des revenus stables par rapport à 2021 et explique que la baisse de revenus attendue pour le trimestre en cours s'explique par la comparaison avec une base plus élevée que la normale l'année dernière. Le lancement de nouveaux produits plus tard cette année (comprenez la sortie des iPhone 14) devrait néanmoins permettre à Foxconn de compenser ce désagrément qu'on nous promet passager.