La réussite d’une entreprise nécessite d’avoir des collaborateurs passionnés, mais si leur passion n’est pas bien maîtrisée, elle peut conduire à l'un des plus grands défis de 2021 : le “burnout”, ou l'épuisement professionnel. Si votre ‘employé superstar’ vole trop près du soleil, il est probable qu’il vous quitte pour aller chez un concurrent. Paradoxalement, c’est probablement le meilleur des scénarios possibles, car si ce collaborateur reste dans une situation de burnout, ou se sent bloqué à cause de la situation économique, il risque fortement d’y avoir un impact négatif, non seulement, sur le travail de l’employé en question, mais aussi sur la performance de toute l’équipe. Les symptômes d’un burnout imminent peuvent se manifester par l’affaiblissement de l’engagement, la fatigue de l’isolement, le manque d’empathie et l’absence d'appréciation du progrès de chaque employé. Ces symptômes peuvent ensuite être transmis entre collaborateurs et créer un environnement toxique qui affecte toute la culture d’entreprise.

Mais, heureusement, cela n’est pas toujours le cas. En effet, certaines entreprises estiment l’environnement et l’esprit dans lequel leurs employés évoluent comme étant primordiaux. A l’aide des questionnaires, des analyses de données, les services RH peuvent parvenir à déterminer les grands challenges de l’année à venir. La bonne nouvelle ? Problème reconnu, à moitié résolu ! Toute entreprise est capable d’instaurer une culture de travail réussie en 2021.

Voici six challenges auxquels la majorité des entreprises sont confrontées (non, vous n'êtes pas seul) et des actions concrètes à mettre en œuvre dès maintenant afin de les résoudre.

Challenge #1 : La productivité

Les problèmes constatés : Les délais de livraison ne sont pas respectés, les disputes entre les collaborateurs sont de plus en plus fréquentes, la productivité diminue.

L’explication derrière : Il est possible que les collaborateurs ne soient pas alignés avec la mission de l'entreprise.

La solution : Le personnel doit être inclus dans la société et doit incarner la vision de cette dernière.
Alors, il est nécessaire de communiquer la stratégie afin que les salariés aient une idée claire et définie de l’objectif à atteindre. Par exemple, les chefs de départements doivent partager leur stratégie de manière périodique, et cela autant que nécessaire ; tous les collaborateurs doivent être unis autour d’un même objectif. Grâce à la mise en place d’une communication régulière et accessible, les collaborateurs sont plus enclins à questionner et à avoir des discussions pertinentes avec l’instance décisionnelle, ce qui favorise la confiance, la participation des employés et renforce l'empathie au sein de chaque équipe.

Challenge #2 : L’esprit d’équipe

Les problèmes constatés : Les collaborateurs se plaignent du comportement des autres ou dénoncent leurs erreurs devant leurs collègues.

L’explication derrière : Les collaborateurs ne se font pas confiance.
Ce manque impacte l’environnement de travail ainsi que l’égo des collaborateurs. Ce sentiment s’apparente à une forme de vulnérabilité, ce qui permet aux membres d’une équipe de se sentir plus à l'aise pour être ouverts et sincères. Le fait de pouvoir exprimer librement ses préoccupations, ses questions, ses erreurs et ses obstacles renforce les performances de l'équipe.

La solution : L'empathie et la communauté se développent grâce à la proximité. Votre équipe doit apprendre à se connaître ! Cela peut ressembler à un scénario de sitcom classique où deux ennemis sont coincés dans un ascenseur et où au moment de leur libération, ils deviennent amis pour la vie. Si les membres de votre équipe passent du temps ensemble lorsqu'ils ne travaillent pas, ils pourront plus facilement partager leurs histoires personnelles et leurs centres d'intérêt. Pour cela, une mise en place des sessions de team building peut s’avérer utile. Cela peut prendre une forme virtuelle, présentielle ou encore être un mélange des deux. L’objectif est de fusionner les équipes et d’encourager les collaborateurs à partager et à travailler ensemble pour relever des défis extérieurs au cadre professionnel.

Une fois que les collaborateurs se connaissent mieux, l'étape suivante consiste à lancer des « communautés de pratique » ; un moyen de renforcer la responsabilité, l'engagement et la cohésion en confiant à de petits groupes des sujets spécifiques. La collaboration entre les départements, le sentiment de participer et d'appartenir à un autre groupe en dehors de la vie quotidienne sont ainsi favorisés.

Challenge #3 : La transparence

Les problèmes constatés : L’esprit d'équipe est perturbé par des rumeurs qui circulent. Les collaborateurs sont distraits et passent leur temps à avancer des théories sur l’entreprise ou les salaires de leurs collègues.

L’explication derrière : Il se peut que vous ne fournissiez pas suffisamment d'informations ni de transparence à propos des parcours professionnels, des rémunérations et des changements organisationnels dans l'entreprise. Certains spéculent toujours lorsqu'ils n'ont pas assez d'informations. Si c'est le cas, il faut y faire face avec un message fort.

La solution : Faites preuve de transparence dans tout ce que vous faites. Créez une culture de coaching, qui permet aux collaborateurs de poser des questions et d'être continuellement rassurés.

Challenge #4 : Le management

Les problèmes constatés : Les collaborateurs quittent l'entreprise et le renouvellement du personnel devient un problème.

L’explication derrière : Les salariés démissionnent à cause de leurs patrons, pas à cause des entreprises. Comme l’a dit Jim Clifton, PDG de Gallup, "La décision la plus importante à prendre durant votre carrière est celle du choix du manager. Quand vous nommez la mauvaise personne à ce poste, rien ne pourra rattraper votre erreur. Rien du tout".

La solution : Introduisez une culture de feedback et de coaching. Il est peut-être temps de revoir votre processus d'évaluation et votre manière de fixer des objectifs intelligents et mesurables. Vous devrez également augmenter la fréquence des évaluations. Les séances de coaching doivent avoir lieu au moins une fois par trimestre, de sorte à ce que chacun puisse identifier ses points forts et ses faiblesses à améliorer. Les feedback spontanés de la part des employés et de leurs managers devraient toujours être autorisés.
Des sessions de feedback et de coaching doivent être programmées tous les trois mois. Au cours de ces sessions, les managers peuvent, par exemple, tenir une discussion de type "Quels ont été les grands événements passés depuis notre dernière rencontre ?” Le modèle "faire plus, faire moins, continuer" fonctionne bien pour orienter ce type de discussion.

Challenge #5 : L'onboarding et l’intégration

Les problèmes constatés : Les collaborateurs ne se connaissent pas. Le travail à distance complique les échanges et les interactions entre collègues, et certains se sentent isolés et déconnectés.

L’explication derrière : Il se peut que votre processus d’accueil et d’intégration (ou onboarding) ne soit pas assez complet ou n’implique pas suffisamment de collaborateurs.

La solution : Transformez votre onboarding d’une journée d'intégration en un programme complet de six mois pour les nouvelles recrues, et n'hésitez pas à inviter des collaborateurs confirmés à participer aux présentations pour renouveler leurs connaissances. Pensez à inclure des présentations virtuelles et en personne avec les dirigeants et managers pour les présenter aux nouveaux collaborateurs et favoriser la cohésion d’équipe. Encouragez les nouveaux membres à partager des informations à propos d’eux en incluant un moment de questions-réponses. Présentez les bonnes pratiques de la collaboration dès l’onboarding.

Challenge #6 : La reconnaissance

Les problèmes constatés : Les messages Slack entre les collaborateurs deviennent trop critiques, voire désespérés.

L’explication derrière : Après des mois passés à la maison, derrière des masques, les collaborateurs veulent se sentir considérés, tant pour le travail, que personnellement.

La solution : Pour faire face à cet aspect émotionnel, il serait utile de lancer des initiatives pour impliquer et engager les collaborateurs. Lancez un appel aux volontaires pour accueillir les nouvelles recrues, pour donner des lightning talks (ou présentations-éclairs), ou pour rejoindre un groupe de discussions sur l’amélioration de la vie dans l’entreprise. Ajoutez dans vos newsletters internes ou dans Slack une partie où vos collaborateurs peuvent se remercier et se féliciter les uns les autres pour avoir fait un super travail ou un beau geste. Ils se sentiront alors considérés et cela se traduira par un meilleur engagement et de meilleurs résultats. Par ailleurs, cela contribue au bien-être moral des employés !

Quels que soient les défis à relever, le succès d'une équipe repose sur l’empathie, la confiance et l’esprit de communauté. Si vous souhaitez améliorer la collaboration et le bien-être de vos employés, il suffira de prioriser les actions qui favorisent ces trois valeurs.