En Italie, l’autorité de protection des données a ordonné à TikTok de bloquer son application à tous les utilisateurs dont l’âge ne peut être prouvé. Cela fait suite au décès tragique d’une enfant de 10 ans, après avoir participé au jeu du foulard sur le célèbre réseau social chinois.

Le drame s’est produit à Palerme, en Sicile. Le mercredi 20 janvier, Antonella a été retrouvée par sa petite sœur de 5 ans inanimée dans sa salle de bains. Décédée par asphyxie, la fillette venait de participer à un défi au jeu du foulard sur TikTok, qui consiste à priver son cerveau d’oxygène pour obtenir un effet délirant. Dans la foulée, les autorités italiennes ont suspendu l’application pour tous les utilisateurs ne pouvant pas justifier leur âge. En effet, les conditions d’utilisation de TikTok spécifient qu’aucun enfant en-dessous de 13 ans ne peut créer un compte sur la plateforme, mais cette règle est facilement contournable en mettant une fausse date de naissance.

La suspension tient, pour l’instant, jusqu’au 15 février prochain et interdit à TikTok de « traiter ultérieurement les données des utilisateurs pour lesquels il n'existe pas de certitude absolue quant à l'âge et, par conséquent, au respect des dispositions relatives à la condition d'âge ». Une enquête a par ailleurs été ouverte pour une possible incitation au suicide, et tente de savoir si une personne a poussé l’enfant à effectuer le challenge. Pas plus tard qu’au mois de décembre 2020, l’autorité de protection des données italienne a porté plainte à l’encontre de la plateforme pour « manque d'attention à la protection des mineurs », lui reprochant notamment la facilité avec laquelle ces derniers peuvent utiliser l’application.

Très populaire chez les enfants et les adolescents, TikTok a souvent été dans le viseur des autorités pour la non protection de ces derniers. Sa maison-mère, ByteDance, a ainsi été accusée en 2019 d’avoir collecté les données de mineurs. En réponse, la firme a décidé de plusieurs mesures allant dans le sens de la protection des plus jeunes, notamment en permettant aux parents de mettre en place un contrôle parental. Plus récemment, de nouvelles règles concernant les moins de 18 ans ont été introduites afin que leurs comptes soient mieux protégés.

« La vie privée et la sécurité sont des priorités absolues pour TikTok et nous renforçons constamment nos politiques, processus et technologies pour protéger tous les utilisateurs, et nos jeunes utilisateurs en particulier », a déclaré un porte-parole de l’application. Elle a par ailleurs affirmé n’avoir trouvé aucun contenu ayant pu encourager Antonella à participer à ce défi. De son côté, le régulateur italien a par ailleurs informé les autorités irlandaises de sa décision, TikTok ayant annoncé qu'elle dirigerait ses opérations européennes à partir de Dublin.

Ce nouveau drame soulève à nouveau la question de la responsabilité des plateformes numériques pour le contenu qu’elles hébergent, ainsi que le besoin d’efforts supplémentaires afin de ne pas exposer les mineurs à des contenus violents et dangereux.