Dans un billet de blog publié le 13 janvier, TikTok a dévoilé de nouvelles mesures pour mieux protéger la vie privée de ses jeunes utilisateurs. « Alors que les jeunes commencent leur voyage numérique, nous pensons qu'il est important de leur fournir des paramètres et des contrôles de confidentialité adaptés à leur âge », écrit Eric Han, responsable de la sécurité aux États-Unis chez TikTok.

La filiale de ByteDance est en effet très populaire chez les jeunes, et plus particulièrement chez les adolescents. C’est cette tranche d’âge qui est visée par les règles détaillées dans le communiqué. Désormais, les utilisateurs ayant entre 13 et 15 ans disposent d’options de commentaires plus strictes : seuls leurs amis peuvent commenter leurs vidéos. Le contenu de ceux qui ont moins de 16 ans ne peut en outre plus être utilisé pour les fonctionnalités Duet et Stitch, qui permettent notamment aux utilisateurs de rediffuser et de répondre à la vidéo d'une autre personne. Pour les utilisateurs âgés de 16 et 17 ans, le paramètre par défaut pour Duet et Stitch sera désormais défini sur Amis.

Par ailleurs, il est maintenant impossible de télécharger les vidéos des adolescents de moins de 16 ans, « les autres utilisateurs peuvent décider s'ils veulent autoriser le téléchargement de leurs vidéos, bien que pour les utilisateurs âgés de 16-17 ans, le paramètre par défaut sera désormais désactivé, à moins qu'ils ne décident de l'activer », précise TikTok. Enfin, le compte des jeunes entre 13 et 15 ans ne sera plus suggéré au reste des utilisateurs de la plateforme. Pour TikTok, ces mesures servent non seulement à protéger la vie privée des jeunes, mais également à leur faire prendre conscience de son importance :

« Nous voulons que nos jeunes utilisateurs soient en mesure de faire des choix éclairés sur ce qu'ils choisissent de partager et avec qui, ce qui inclut le fait de savoir s'ils veulent ouvrir leur compte aux opinions du public. En les faisant participer dès le début de leur parcours de protection de la vie privée, nous pouvons leur permettre de prendre des décisions plus délibérées concernant leur vie privée en ligne ».

En 2020 déjà, TikTok a permis aux parents de définir des restrictions à distance pour le compte de leurs enfants, et leur a également donné la possibilité de modifier leurs paramètres de confidentialité. Ces mesures font suite à de lourdes accusations portées à l’encontre de l’application, qui en 2019 a dû verser 1,1 million de dollars pour avoir exploité les données de 6 millions d’enfants.