Période de crise oblige, l’incertitude économique qui plane ne semble pas se désépaissir et n’est pas vraiment favorable à l’ouverture des vannes sur les investissements publicitaires. Nul besoin de revêtir le costume d’éditorialiste de plateau -prenant l’air sérieux tout en plissant les yeux- pour relever que les PME sont celles pour qui le voyage risque d’être le moins agréable. Dans cette catégorie d’entreprises, les sociétés à impact ou à mission sont peut-être celles qui pourraient être le plus amenées à réduire leurs budgets communication, business model et objectifs obligent.

La récente initiative de Criteo de lancer le concours Criteo for Good à destination de ce type d’entreprise pourrait changer la trajectoire de l’une d’entres-elles. La société de reciblage publicitaire cotée au NASDAQ propose à toute PME ayant un “impact positif” avec 1M d’euros de CA ou moins en 2019, de concourir pour bénéficier de sa technologie ainsi que son accompagnement sur une campagne de 6 mois avec 80 000€ de budget offert. C’est conséquent.

Les candidatures sont ouvertes depuis le 21 octobre et se clôturent le 12 novembre. Les entreprises répondants aux critères d’éligibilités seront soumises aux votes internes des employés de Criteo et les plus plébiscitées passeront des auditions devant un jury panaché de profils externes comme Caroline Chavier (CEO de The Allyance et Co-Fondatrice de WiMLDS Paris) ou Juliette Chabod (Country Manager France chez Ecosia) et de chez Criteo.

Les critères pour candidater à Criteo for Good :
1 – Être une TPE ou PME française (CA 2019 de 1M€ max).
2 – Être une entreprise au projet innovant
3 – Avoir un impact positif (social et/ou environnemental)
4 – Avoir un projet (produit, service) déjà commercialisé