Racheté en 2015 par Microsoft, Wunderlist était un gestionnaire de projets et de tâches qui a finalement fermé ses portes définitivement en 2020. Christian Reber, son fondateur, a bien essayé de sauver sa création de la fermeture, mais en vain. Alors, à défaut d’avoir pu la récupérer, il a annoncé le lancement d’un nouveau projet baptisé Superlist.

Une tentative de sauvetage qui a échoué

Créée en 2011 par Christian Reber, Wunderlist était une application de gestion de projets et de tâches qui a connu un grand succès lors de ses premières années. À tel point que Microsoft a décidé, en 2015, de l’acquérir pour un montant estimé entre 100 millions et 200 millions de dollars. Seulement voilà, entre les mains du géant de la tech, Wunderlist n’a pas fait long feu.

Dès 2017, le logiciel a doucement commencé à être écarté au profit de Microsoft To-Do, une application similaire et faite maison par la firme de Redmond. En 2019, le lancement de To-Do sous macOS a finalement confirmé l’évidence : Wunderlust était bel et bien voué à disparaître.

C’est alors que Christian Reber, créateur de Wunderlist, a décidé d’interpeller les hauts dirigeants de Microsoft sur Twitter en demandant le rachat de sa création. Une demande qui, manifestement, n’a pas été assouvie puisque l’entrepreneur a récemment annoncé le lancement d’un nouveau projet baptisé Superlist, alors que Wunderlist a officiellement fermé ses portes le 6 mai 2020.

Superlist, le digne successeur de Wunderlist ?

C’est sur son compte Twitter que Christian Reber a annoncé le lancement de ce nouveau projet. Comme Wunderlist, il semblerait que Superlist soit un gestionnaire de projet collaboratif basé sur la productivité. Si l’application dispose déjà de son propre site, aucune information n’y est pour l’instant disponible. Ses visiteurs pourront seulement y trouver une animation d’accueil, un formulaire de contact, ainsi que le slogan officiel de l’entreprise (« Supercharged productivity for teams of the future »).

Une chose est sûre : Superlist a pour objectif de devenir le digne héritier de Wunderlist, et tout a été pensé pour le faire comprendre à ses futurs usagers. D’abord, grâce à son nom qui a les mêmes consonances que son prédécesseur, mais aussi par son slogan qui mise sur la productivité et l’aspect collaboratif. Aussi, Christian Reber en a dit davantage dans un tweet :

« Superlist sera bien plus qu’une simple application, mais jamais aussi lourde que ce logiciel de gestion de projet que vous détestez utiliser. Elle sera astucieuse, rapide et hyper-collaborative. Elle aidera les personnes ou les équipes de toute taille à réaliser des projets en un temps record ».

Enfin, lorsque Christian Reber avait proposé à Microsoft de racheter Wunderlist, il avait également publié sur Twitter une liste des améliorations qu’il y apporterait. Il suggérait alors de rendre l’application totalement gratuite pour les usagers, de la passer en open source, la rendre plus légère et rapide, d’y créer des dossiers partagés, des intégrations puissantes, ou encore la création de rôles pour gérer les équipes.

On peut donc facilement imaginer que Superlist suivra ces quelques préceptes. Il faudra toutefois encore attendre la présentation officielle de cette nouvelle application pour en avoir le coeur net. Malheureusement, aucune date n’a été annoncée pour le moment.