Encourager le recyclage de vieux vêtements, l’idée n’est pas nouvelle, mais H&M voudrait la rendre incontournable. En 2013 déjà, l’enseigne avait lancé un programme de recyclage permettant à ses clients de déposer dans ses magasins des vêtements ayant cessé de plaire, et ce quelque soit leur marque, leur taille ou leur état, pour les recycler ou à minima les réutiliser. Aujourd’hui la marque se lance dans une nouvelle initiative qui pourrait donner un coup de pouce à ce programme : l’installation dans ses boutiques de bacs de recyclage « intelligents » comportant une balance intégrée et un écran d’affichage.

Pour l’heure, H&M se limite à un test au sein de son magasin porte étendard, présent sur la cinquième avenue, à New York. Deux bacs « intelligents » y ont été installés ce 12 janvier, rapporte le site Chain Store Age. Leur but ? Remercier les clients de « faire la différence » grâce à leurs dons, en leur offrant des bons de réduction.

Crédit : Chain Store Age

L’opération, elle, se fait en quelques instants : le client dépose son sac de vêtements à recycler dans le bac, ce dernier estime automatiquement le poids des vêtements reçus à l’aide de sa balance et attribue un score en fonction. Ce score sert ensuite à attribuer un bon de réduction pouvant aller jusqu’à 15% sur de prochains achats chez H&M (en magasin comme en ligne). Ce dernier est alors offert par le biais d’un QR code affiché à la fin du processus sur l’écran du bac « intelligent ».

Pour aller plus loin, H&M indique que tous les 22 kilos de vêtements recyclés, un arbre sera planté grâce à son partenaire One Tree Planted. L’objectif du groupe est de collecter un peu plus de 2200 tonnes de vêtements et ainsi planter 100 000 arbres grâce à son programme de recyclage au cours de cette année 2020.

Si l’initiative est pour le moment réservée à New York, H&M prévoit d’installer des bacs connectés dans ses magasins de Miami, Atlanta, Houston, Washington, D.C., Chicago, San Francisco, et de Los Angeles, pour un total de 16 bacs « intelligents » disséminés dans huit grandes villes américaines. Le projet devrait par ailleurs s’étendre à l’international, mais pas avant 2021, estime Alex Bilbao, un représentant de H&M interrogé par CSA.