Ce lundi 13 janvier 2020, le groupe Emakina a officialisé l’acquisition de l’agence Cloudworks. Basée à Dubaï, elle permettra à sa nouvelle maison-mère de renforcer sa position sur la région du Moyen-Orient. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.

Qui est Cloudworks ?

Fondée en 2015 par Souphien Akhrif, Cloudworks connait un succès notoire aux Émirats arabes unis (EAU). En pleine croissance, l’agence a déjà mené à bien plus de 140 projets, principalement liés à des problématiques de CRM (Customer Relationship Management, gestion de la relation client). D’ailleurs, ses travaux lui valent d’être leader sur ce métier, et aussi l’un des principaux partenaires Platinum de Salesforce aux EAU.

L’agence compte parmi ses clients le Dubaï World Trade Center, Emaar, Tadawul, Virgin Megastore, Ooredoo, ou encore Omantel.

« C’est une étape logique et stimulante pour notre entreprise. Cela aidera notre équipe à mieux servir nos clients et à assurer une croissance durable. Du jour au lendemain, nous améliorons notre portée commerciale, stratégique et opérationnelle. Et nous bénéficions désormais, dans de nombreux domaines, du soutien d’experts en marketing digital, habitués à travailler ensemble dans un groupe international mature, » a déclaré Souphien Akhrif, CEO de Cloudworks dans un communiqué.

Emakina se veut incontournable au Moyen-Orient

Déjà en 2018, le groupe avait ouvert un bureau à Dubaï. La même année, l’agence turque WittyCommerce faisait elle aussi l’objet d’une acquisition. Deux pierres importantes pour l’extension du groupe dans la région.

Avec l’arrivée de Cloudworks et de ses expertises, Emakina souhaite devenir incontournable pour les sujets de commerce unifié. Ce rachat est d’autant plus important car son statut de partenaire Platinum de Salesforce va consolider les compétences du groupe sur le CRM. De plus, les effets de synergies entre les deux entités et pour leurs clients se concrétiseront très rapidement.

« Cloudworks combine une connaissance impressionnante de l’informatique, des affaires et du commerce avec une compréhension claire du marché et de la culture du client dans la région. Nous irons loin ensemble, en mettant à profit nos compétences combinées, notre méthodologie agile et notre volonté d’exceller dans chaque réalisation, » précise Murat Yoldas Ertugrul, VP Emakina Group Asia.

Dans une région où l’expérience du commerce est très souvent haut de gamme, avec des codes culturels parfois changeants, nuls doutes qu’elles doivent être construites et accompagnées par des référents. De plus, « l’adoption du numérique progresse rapidement au Moyen-Orient, » explique Manuel Diaz, président d’Emakina France, « les consommateurs ouvrent la voie », et les entreprises doivent suivre si elles ne veulent pas se laisser distancer. Pour la succursale française c’est également un rapprochement qui a du sens. Elle aura en interne toutes les expertises pour accompagner ses clients sur les cloud de Salesforce.