Être présent sur le web est aujourd’hui devenu incontournable pour une entreprise, or, qui dit création de site internet dit choix d’un nom de domaine. Véritable identité d’une marque sur le web, le nom de domaine peut aujourd’hui faire l’objet d’un vol ou squat, comme ce fait de cybersquatting perpétré à l’encontre de la branche forex du Clydesdale and Yorkshire Banking Group en 2018. Cette dernière avait déposé sa demande d’enregistrement pour la marque CYBFX auprès de l’office britannique de la propriété industrielle. Mais très vite, elle a réalisé qu’un cybersquatteur chinois, Eric Cheng, avait déjà enregistré le nom de domaine « cybfx.co.uk ». Celui-ci n’a pas hésité à demander à la banque la somme de 107 500€ en contrepartie du nom de domaine. Ce n’est pas le seul fait de cybersquatting enregistré à ce jour, malheureusement, c’est une pratique de plus en plus courante sur le web. On peut alors se poser la question : comment protéger efficacement sa marque sur le web ?

Les bases d’une visibilité assurée et sécurisée

La propriété intellectuelle concerne tout entrepreneur, qu’il soit encore en phase d’idée, en cours de création de son entreprise ou déjà en activité. Elle est vitale pour la simple raison qu’elle protège ses idées, ses créations contre le vol et la contrefaçon. Tout comme la protection du nom de marque, le nom de domaine qui signe la présence de l’entreprise sur le web doit aussi être protégé efficacement. Voici quelques règles de base pour bien protéger votre nom de domaine et vous garantir une visibilité sécurisée sur le net.

Choisir un nom de domaine cohérent avec votre marque, facile à mémoriser et à épeler

Trouver un nom de domaine efficace est une étape importante lors de la création d’un site internet. En effet, c’est la première chose que tout visiteur du web voit de votre entreprise : à cet effet, il aura un impact significatif sur votre marketing digital.

Le choix d’un nom de domaine doit être avant tout cohérent avec votre activité et votre marque, afin de donner de la crédibilité à votre site d’un côté, et permettre à vos visiteurs de vous trouver plus facilement d’un autre côté. A titre d’exemple, si votre activité a un rapport avec la randonnée à vélo, il peut être intéressant de trouver dans le NDD des mots en rapport avec cette activité, tels que randobiking ou roue libre.

Une autre règle à respecter au moment de choisir un nom de domaine ou de commander une adresse email professionnelle pour son entreprise est de choisir des mots susceptibles d’attirer l’attention et de marquer les esprits. Choisissez pour cela des mots faciles à mémoriser et à épeler. Votre NDD sera également visible dans tous les emails professionnels que vous allez envoyer à partir de votre adresse pro, alors évitez les jeux de mots, les traits d’union et les mots difficiles à prononcer. Évitez aussi les chiffres si possible, tout ce qui peut être source de confusion dans l’esprit des internautes.

Acquérir les différentes extensions (.fr, .com, etc.)

Un autre moyen de se prémunir du cybersquatting est d’acquérir les différentes extensions. Il existe plusieurs types d’extensions : géographique, thématique, sectorielle… Plus vous avez d’extensions, plus votre nom de domaine est protégé. Il y a donc moins de risques qu’une autre personne utilise votre nom de domaine. C’est aussi un moyen d’être mieux visible pour les clients qui n’auront pas forcément tapé l’adresse exacte, et d’être disponible dans plusieurs langues.

Si les extensions les plus courantes pour une entreprise sont .fr et .com, il est aussi possible de réserver d’autres terminaisons comme .org si le but de l’entreprise est non commercial, .io s’il s’agit d’une application web ou .mobi s’il s’agit d’un site adapté au téléphone mobile.

Ensuite, il y a les extensions géographiques qui donnent des indications sur la localisation de l’entreprise ou ses zones d’intervention : .fr pour la France, .cn pour la Chine, .in pour l’Inde, etc.

Enfin, il y a les extensions thématiques. Selon la nature de l’activité de l’entreprise, il est aussi possible de choisir des terminaisons comme .cafe pour un café, .tennis pour un club de tennis, etc.

Choisir un hébergement fiable

La plupart des entreprises ont compris l’importance de créer un contenu web de qualité et un site réactif et efficace. Malheureusement, leurs efforts resteront vains s’ils ne choisissent pas un hébergeur fiable. Qui dit hébergement fiable, dit site accessible et sécurisé à n’importe quel moment. Ainsi, il ne faut pas choisir un hébergement en se basant uniquement sur le prix, il faut trouver une offre de qualité qui permettra à votre site de rester fiable et ainsi d’envoyer un bon signal auprès des robots de Google et des clients. Il s’agit là aussi d’un moyen de protéger votre image de marque sur le web et de bénéficier d’une visibilité assurée et sécurisée.

Ne pas hésiter à utiliser le service Whois

Avant de choisir et de réserver un nom de domaine, il convient d’abord de vérifier s’il est encore disponible. Pour cela, l’utilisation du service Whois est généralement utile. Le protocole Whois, qui est la contraction de « who is ? », permet de savoir qui se cache derrière un nom de domaine. Si un NDD a déjà été pris, il serait plus judicieux de le changer ou d’entamer une procédure de négociation s’il vous intéresse tant que cela.

La protection légale de l’entreprise et de son site

Pour protéger efficacement votre marque en ligne, il existe des démarches juridiques à suivre :

Déposer sa marque à l’INPI le plus tôt possible

Si la surveillance des noms de domaines est essentielle pour protéger votre marque, vous devez également respecter les démarches légales permettant de préserver vos droits. Ainsi, si vous souhaitez utiliser exclusivement un nom de domaine que vous jugez pertinent et efficace pour votre entreprise, vous devez avant tout l’enregistrer à l’INPI ou Institut National de la Propriété Industrielle. La réservation du nom de domaine ne vous protégera pas, comme on l’a vu avec le cas de la banque. Vous devez l’enregistrer pour pouvoir l’exploiter sur tout le territoire et en jouir entièrement.

La procédure d’enregistrement est une formalité qui peut désormais se faire en ligne, via le site de l’INPI.

Faire attention au renouvellement du nom de domaine

Quand vous enregistrez un nom de domaine, vous devez choisir une durée pendant laquelle la protection sera valide. Celle-ci va généralement de 1 à 10 ans. Si après ce délai, vous voulez continuer à utiliser le NDD, vous devrez le renouveler. En effet, si vous ne le faites pas, vous risquez de le perdre temporairement ou définitivement, et c’est souvent à ce moment-là que les cyber-squatteur agissent, en guettant la date de renouvellement de votre NDD.