propriété intellectuelle : toute l'actualité sur siecledigital.fr

propriété intellectuelle

CNEX Labs est une entreprise américaine soutenue notamment par deux géants : Dell et Microsoft. La société est poursuivie depuis plusieurs mois par Huawei pour avoir volé des secrets commerciaux. Profitant de la tourmente actuelle, CNEX Labs décide de riposter et d’accuser le vice-président de la société chinoise, de conspiration pour vol de propriété intellectuelle. Eric Xu, vice-président du conseil d’administration de Huawei aurait conspiré avec d’autres salariés de l’entreprise chinoise pour voler des technologies de CNEX Labs. Au départ, c’est Huawei qui attaquait un ancien employé passé chez CNEX Labs. D’après le géant chinois, il aurait volé l’une des technologies de Huawei. Retournement de situation, CNEX Labs contre-attaque et emmène Huawei devant le tribunal. Un procès qui a lieu à un moment délicat pour le géant technologique chinois. En effet, la semaine dernière, Donald Trump décrétait l’urgence nationale et bannissait Huawei du pays. Le président américain a justifié sa…

Groupon a été condamné à verser 83 millions d’euros à IBM. Après une longue bataille judiciaire, IBM remporte finalement son procès contre le site marchand, pour violation de quatre brevets. Depuis 2016, IBM accuse l’e-commerçant d’avoir utilisé plusieurs de ses brevets sans s’acquitter d’un droit de licence. La société réclamait initialement 167 millions de dollars pour violation de brevets. Les juges de la cour de Wilmington, dans le Delaware, ont finalement donné raison à IBM mais ont baissé le montant de l’amende à 83 millions de dollars, soit 71 millions d’euros. La plainte concernait des brevets de technologies fondatrices du commerce en ligne. Lors du procès, IBM a basé sa défense en indiquant qu’Amazon, Facebook, LinkedIn et Twitter avaient tous versé entre 20 et 50 millions de dollars pour pouvoir utiliser ces brevets. « La recherche coûte beaucoup d’argent. Tout ce que nous demandons c’est que les personnes qui l’utilisent demandent…

Les réseaux sociaux sont un stéréotype de la société contemporaine. C’est un moyen de promotion, un instrument de divertissement, mais ils peuvent aussi nous amener à des expériences déplaisantes si nous ne sommes pas attentifs à certains aspects comme par exemple le respect des droits de propriété intellectuelle. Nous allons essayer ici de donner des exemples de quelques-uns des pièges les plus communs pouvant apparaître en ce domaine. Si je fais une photo dans la rue et que je prends en photo d’autres personnes, est-ce légal ? Si cette personne est dans l’espace public, on peut la photographier. C’est là une première confusion que l’on fait habituellement. Ensuite, si l’on photographie une personne qui fait son métier, par exemple un homme politique parlant en public, un peintre dans son atelier ou un prêtre dans son église, de même il ne devrait y avoir aucun problème si l’on publie la photo…