Firefox lance les tests pour son extension type VPN
Technologie

Firefox lance les tests pour son extension type VPN

Depuis hier, le navigateur a lancé les tests pour son extension aux États-Unis. Celle-ci semble fonctionner comme un VPN.

Mozilla a annoncé hier l’ouverture des tests pour Firefox Privacy Network aux États-Unis. Cette extension, qui pourrait bien devenir payante, va offrir un « chemin sécurisé et chiffré vers le web ».

Une extension avec quelques limites

Depuis quelques années, Mozilla ne cesse de vouloir s’améliorer. Après la mise à jour opérée avec Quantum en 2017, Firefox 63 en 2018, Firefox 65, puis Firefox 67 en mai dernier, le navigateur cherche à gagner en performance, et à développer ses services de protection de la vie privée.

En lançant les tests de cette nouvelle extension, Firefox a créé un service conçu pour permettre aux utilisateurs de recevoir des données tout en restant anonymes et sur une ligne sécurisée. C’est le principe de fonctionnement d’un réseau privé virtuel (VPN).
L’extension servira donc à chiffrer les connexions vers des sites web à l’aide de serveurs proxy fournis par Cloudfare : « Leurs contrôles rigoureux limitent la collecte des données et leur durée de conservation » selon Mozilla. Les utilisateurs américains peuvent tester cette extension à condition d’avoir la version dekstop de Firefox. Ils pourront activer ou désactiver la fonctionnalité grâce à un bouton de bascule dans la barre d’outils Firefox.

Fonction VPN Firefox
Crédit : Screenshot/The Crunch

D’après un article dans The Verge, l’extension aurait ses limites cependant. Disponible en version beta, et fonctionnant comme une extension distincte du navigateur Firefox, les communications réseau effectuées en-dehors du navigateur ne seront pas masquées. Mozilla recommande d’ailleurs l’utilisation de cette extension lors d’une connexion avec un Wi-Fi public.

Le service est présenté comme « gratuit pour l’instant ». Si les tests sont évalués comme étant concluants, il se pourrait qu’à terme l’extension soit disponible avec l’abonnement payant que Chris Beard, dirigeant de Mozilla, envisageait de proposer en octobre 2019.

Send this to a friend