Une nouvelle voiture volante voit le jour au Japon
Transports

Une nouvelle voiture volante voit le jour au Japon

Le Japon veut récupérer son retard sur les voitures autonomes et devenir leader des voitures volantes avec les premiers vols pour 2023.

Après les voitures autonomes, il faut se concentrer sur les voitures volantes. Plusieurs entreprises travaillent déjà sur ce type de véhicule et ont commencé des tests. Aujourd’hui c’est au Japon qu’une nouvelle voiture volante a décollé pendant environ 1 minute comme le rapporte The Washington Post.

Un premier essai « décevant » qui cache une réelle ambition…

Ce gros drone avec 4 hélices construit par NEC a pour ambition de devenir « la voiture du futur. » Le test a eu lieu à Tokyo, dans un endroit fermé afin d’éviter un accident. La voiture était attachée durant le test, sans passager à bord et a réussi à s’envoler à environ 3 mètres du sol. Le véhicule pèse près de 150kg.

Reste cependant à travailler sur la batterie du véhicule et bien évidemment définir une réglementation pour les vols de ces voitures.

Le Japon veut devenir leader des voitures volantes

Derrière ce test et les améliorations à mettre en place, se cache une réelle ambition pour le pays. Devenir leader dans le domaine des voitures volantes. Le pays a raté le coche des voitures électriques ou encore des VTC.
Le gouvernement veut donc prendre le pas sur les voitures volantes. L’ambition est forte, en 2023 le Japon souhaite que le transport de marchandises se fasse via les voitures volantes. En 2030, les voitures volantes devraient voler dans le ciel du pays, avec des passagers.

Kouji Okada, responsable du projet chez NEC explique « nous nous positionnons comme un facilitateur de la mobilité aérienne, en fournissant des données de localisation et en construisant une infrastructure de communication pour les voitures volantes. » Ce prototype n’a pas pour but d’être produit à grande échelle. NEC travaille avec Cartivator qui devrait produire les voitures destinées au transport de marchandises.

Franky Zapata a récemment réussi sa traversée de la Manche avec son Flyboard et travaillerait sur un projet de voiture volante à son tour. Goodyear a présenté des pneus conçus spécialement pour les voitures volantes et l’un des cofondateurs de Google, Larry Page investit depuis plusieurs années dans le projet Kitty Hawk et son taxi volant Cora. Le marché est donc lancé, mais le Japon peut faire sa place parmi les acteurs déjà présents.

Send this to a friend