La réalité semble se rapprocher un peu plus de la science-fiction. En effet, le fabricant américain Goodyear a dévoilé son nouveau prototype de pneu conçu pour les voitures volantes : Aero. Il possède une double capacité : pouvoir rouler de façon classique sur les routes, mais également pouvoir voler grâce à des hélices.

Dans la même catégorie, les taxis volants sont en pleine expansion. De nombreux constructeurs s’attellent à la tâche pour être les sortir le plus vite possible. On compte parmi eux, Lilium, Kitty Hawk, et bien d’autres. D’ailleurs, Boeing a annoncé que ses modèles étaient déjà prêt.

Les salons de l’automobile tels que celui de Genève sont une aubaine pour les fabricants qui veulent présenter toutes sortes de « concepts cars ». Opportunité qu’a saisie Goodyear en dévoilant son concept de pneus pour les voitures volantes. Avec son allure plus que futuriste, Aero est doté d’une technologie deux-en-un, qui lui permet de rouler normalement, mais également de se propulser pour voler. Chris Helsel, le directeur technique de Goodyear affirme que « Goodyear offre aux entreprises une solution qui répond aux défis des transports urbains et de la congestion. Nos travaux sur les matériaux et les architectures avancées de pneus nous ont amenés à imaginer le concept Aero ».

Tout a été pensé pour réaliser les pneus Aero. En effet, ces derniers sont composés de caoutchouc solide qui entoure les pales. Une matière qui s’avère être indispensable pour supporter le poids de la voiture, mais aussi, et surtout, pour résister aux vitesses élevées de rotation, qui sont nécessaires pour l’envol. La firme envisage également d’intégrer une intelligence artificielle aux pneus, afin qu’elle puisse surveiller leur état et identifier d’éventuels problèmes. Elle pourrait même être utilisée pour la communication entre les véhicules. Une idée innovante à laquelle le secteur de l’automobile travaille déjà grâce à la 5G.

Comme le dit Chris Helsel « les concepts Goodyear sont destinés à initier et enrichir un débat sur les pneus et les technologies de transport pour un nouvel écosystème de la mobilité ». De ce fait, ils sont purement conceptuels et ne sont donc qu’éphémères. Cependant ce n’est pas le cas d’Audi, qui lui semble bien décidé à réaliser son concept de voiture volante en collaboration avec Airbus et Italdesign.