General Motors et Michelin décident de s’associer pour imaginer l’avenir des pneumatiques. Les deux géants promettent qu’ils seront en mesure d’équiper nos véhicules avec des pneus sans air d’ici 2024. Ces pneus semblent tout droit sortis du futur. Des tests sont déjà en cours sur des véhicules électriques.  Une nouvelle génération de pneus qui pourrait changer beaucoup de choses.

En effet, le constructeur américain General Motors et le fabricant de pneumatiques français, Michelin, s’associent pour imaginer l’avenir des pneus. Un concept sans air, composé d’un mélange de caoutchouc composite et d’une résine de fibre de verre. Les deux géants viennent de dévoiler un prototype d’Uptis, c’est son petit nom et cela signifie : Unique Puncture-proof Tire System.

Les deux sociétés semblent savoir où elles vont. Une feuille de route assez claire est tracée. L’Uptis sera testé à la fin de l’année 2019 sur une flotte de véhicules électriques. Les deux professionnels de l’automobile promettent qu’ils pourraient même équiper nos véhicules avec ces pneus, d’ici 2024. L’un des avantages majeurs de ces nouveaux pneus serait la sécurité. Il serait tout simplement impossible de subir une cervaison. On ne parlerait plus non plus de l’usure des pneus.

Ce n’est pas tout : ces nouveaux pneus sont aussi conçus pour améliorer l’empreinte carbone dégagée par nos véhicules. Michelin en est convaincu : “si nous n’avons pas besoin d’un pneu de secours dans le coffre, nos véhicules seront plus légers et consommeront donc moins de carburant”. De plus, ces pneus seront parfaits pour les véhicules autonomes, qui vont bientôt envahir les rues de nos grandes villes. Les passagers à bord de ces futurs véhicules n’auront pas à se soucier d’une éventuelle crevaison.

Démonstration :