WordPress vient de lancer sa version 5.2, présentant notamment deux importantes nouveautés. Cette version développée par 327 contributeurs volontaires, a pour but d’aider un utilisateur du CMS à résoudre facilement les problèmes de configuration, ainsi que les erreurs fatales. Cette dernière version baptisée Jaco, en l’honneur du bassiste de jazz renommé Jaco Pastorius.

Premièrement, la fonctionnalité Site Health introduit avec WordPress 5.1, évolue avec Site Health Check pour la version 5.2. Elle aide les utilisateurs à résoudre les problèmes de configuration courants. Cette fonctionnalité peut indiquer à l’utilisateur de supprimer une thème, ou une extension inactive, mettre à jour le PHP, utiliser HTTPS, et bien plus encore. Elle offre également un moyen d'entrer en mode de récupération, ce qui met en pause les plugins ou les thèmes à l'origine des erreurs. Site Health Check propose aussi aux développeurs un espace réservé pour saisir des informations de débogage aux employés responsables de la maintenance.

Concernant la deuxième nouveauté, il s’agit d’une protection contre les erreurs PHP. Elle permet, même à un utilisateur peu expérimenté, de corriger et gérer sans risque les erreurs fatales. Côté design, de nouvelles icônes sont présentes sur le tableau de bord, 13 au totale. La version PHP minimum prise en compte est dorénavant 5.6.20, de plus WordPress est désormais capable de déterminer si la version PHP du site est compatible avec les plugins installés. La mise à jour est dès à présent disponible.