Malgré l’explosion d’une capsule Crew Dragon, en avril dernier, SpaceX va de l’avant et ne lâche rien pour rester dans la course de la conquête spatiale. En effet, le 6 mai dernier, un vaisseau spatial de la société d’Elon Musk ravitaillait la Station Spatiale Internationale. Une livraison un peu spéciale : 2 500 kilos de matériel pour accélérer les expériences à bord de l’ISS.

Cela ne vous aura pas échappé : l’une des capsules Crew Dragon de SapceX a explosé lors d’une phase de test le 20 avril dernier. Pour les experts, l’anomalie se serait produite juste avant le démarrage du moteur SuperDraco. SpaceX, ainsi que la NASA affirment être sur le coup pour résoudre au mieux cette enquête. Une déception qui n’empêche pas SpaceX de continuer à avancer et à réaliser des exploits dans l’espace. Ce dernier ravitaillement de l’ISS était particulièrement périlleux.

Lancé en début de semaine de la base aérienne de Cape Canaveral, en Floride, le vaisseau de la société d’Elon Musk est arrivé en parfait état aux abords de l’ISS. L’engin spatial fait actuellement une halte aux côtés de cinq autres vaisseaux à quai. Dans sa stratégie, SpaceX a bien compris qu’il ne fallait pas négliger les lancements d’approvisionnement au dépend des navettes dont l’objectif est de transporter des humains jusqu’à l’ISS. Le matériel que le vaisseau spatial de SpaceX vient de livrer à la Station Spatiale Internationale devrait permettre aux astronautes de démarrer de nouvelles expériences.

Au programme : la mesure des taux de CO2 de la Terre à partir de l’espace, l’exploration de micro-algues pour répondre à la problématique du recyclage à bord de l’ISS, mais aussi l’accélération des études sur des débris poussiéreux qui recouvrent les astéroïdes et les satellites. L’équipage n’a donc pas de quoi s’ennuyer. De son côté, SpaceX ne compte pas renoncer et compte toujours envoyer une capsule avec des humains dans le courant de l’année en direction de l’ISS. Initialement prévu en juin, ce lancement devrait être retardé à cause des évènements récents.