Récemment, Volvo annonçait qu’il allait limiter la vitesse de ses véhicules à 180 km/h, pour réduire le nombre de tués sur les routes. Une politique de sécurité baptisée Vision 2020, dans laquelle un nouveau dispositif pourrait s’intégrer : des caméras embarquées. La volonté du constructeur automobile suédois est de lutter contre la conduite en état d’ivresse et la distraction au volant. Pour cela, Volvo veut installer des caméras embarquées dans ses véhicules pour surveiller les comportements des conducteurs.

Concrètement, les véhicules seront en mesure d’intervenir s’ils estiment que le conducteur n’est plus en mesure d’assurer une conduite correcte du véhicule. Une annonce qui est d’ores et déjà violemment critiquée par les organismes de défense de la vie privée. Bien que Volvo ait une excellente réputation, autant en matière de sécurité que d’éthique, le constructeur suédois a peut-être sous-estimé l’impact de cette annonce. En effet, la volonté de Volvo d’intégrer des caméras embarquées dans ses futurs véhicules suscite déjà de vives réactions.

Le suédois n’est pas le premier à vouloir installer ce type de dispositif. Cadillac utilise déjà des caméras infrarouges orientées vers le conducteur pour alimenter son système avancé d’assistance à la conduite. La caméra suit les mouvements des yeux du conducteur et si son attention diminue, une série d’alertes sonores se déclenchent pour s’assurer que le conducteur garde les yeux sur la route.

Si un conducteur est fatigué, ivre ou déconcentré, la voiture pourra reprendre le contrôle, ralentir et même s’arrêter. Ce nouveau système sera déployé sur toutes les voitures Volvo d’ici le début de l’année 2020. Un porte-parole de la marque a déclaré ceci : “avec ces caméras, nous espérons collecter des données dans le but de rendre nos voitures plus sûres. Nous n’utiliserons que les données qui sont nécessaires à notre système de sécurité”.