Bonne nouvelle ! Le 14 mars 2019, l’aéroport Lyon-Saint Exupéry a présenté son nouvel atout. En effet, c’est Stan, un robot voiturier qui s’occupe de garer votre voiture. Une tâche pas toujours évidente et qui fait perdre parfois beaucoup de temps. Ce dernier a été présenté en fonctionnement et sera officiellement mis en place dans les prochaines semaines.

En 2017, nous vous avions présenté Stan. Créé par Stanley Robotics, une startup française le robot avait été testé à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris et cherchait à se développer à l’international.

En 4/5 minutes le voyageur part prendre sa navette

Côté fonctionnement, c’est assez simple. Pour pouvoir profiter de Stan, il faut vous garer dans le parking P5+, qui est automatique. Auparavant, il faut réserver votre place via le site de l’aéroport. Une fois arrivé, vous déposez votre véhicule dans un box et fermez ce dernier. Par la suite, Stan va intervenir. Il va ainsi venir prendre votre voiture afin de la soulever et la déplacer pour la garer sur une place de parking disponible.

À votre retour, Stan reprend votre voiture et la met à disposition dans un box afin que vous la récupériez sans problème. Au niveau du verrouillage et déverrouillage du box, il se fait avec votre smartphone. Enfin, lorsque vous scannez votre téléphone, les informations de votre vol sont enregistrées afin de ramener la voiture au bon moment.

Côté tarif, pour une semaine de stationnement, le coût classique est de 58 euros. Si vous souhaitez bénéficiez du “parking confort automatisé” il faudra payer 60 euros.

D’après les informations disponibles, 4 robots devraient travailler au quotidien et 12 boxes seront disponibles pour déposer et récupérer les véhicules. 500 places de stationnement seront dans un premier temps disponible. À terme, l’objectif étant d’atteindre 6 000 places.
Ce petit robot permet donc un gain de temps pour les passagers et vient simplifier la gestion des véhicules au coeur de l’aéroport. D’après la société, « vous pouvez créer 50% d’espaces supplémentaires dans la même surface” grâce à Stan.