Technologie

Samsung arrête le partenariat avec la contrefaçon Supreme Italia

C'est déjà la fin entre Samsung et la marque de contrefaçon Supreme Italia. Les critiques subits par Samsung depuis l'annonce de ce partenariat

La branche chinoise de Samsung a annoncé en décembre dernier une étonnante collaboration avec le géant du streetwear, Supreme. Ce partenariat devait sans doute donner un côté plus cool à la marque et ainsi toucher une clientèle plus jeune.

Problème, ce n’est pas tout à fait le bon Supreme qui est à l’origine de ce partenariat. C’est bel et bien une contrefaçon tout droit venu d’Italie qui se fait appeler Supreme Italia. Cette marque a tout copié sur l’originale sans se faire attraper. Les créateurs de cette contrefaçon ont profité du fait que l’originale n’avait jamais été protégée en Union Européenne. Ce qu’il leur permet de pouvoir vendre en sur ce territoire sans problème en trompant les consommateurs. Supreme Italia basée à Barletta en Italie a même remporté un procès contre le vrai Supreme NYC en dernier recours. Contrairement à son homonyme, Supreme Italia compte ouvrir une boutique à Beijing courant 2019. Lors d’un événement orchestré par Samsung, les PDG de Supreme Italia sont montés sur scène pour promouvoir ce partenariat.

Samsung met un terme sans trop d’explications

Après cette annonce Samsung à subit de nombreuses critiques, si bien qu’aujourd’hui l’entreprise coréenne se doit de mettre fin à cette collaboration. Engadget Chinese a traduit une partie du communiqué de la marque :
« Samsung Electronics avait annoncé une collaboration avec Supreme Italia lors de la présentation chinoise du Galaxy A8s, le 10 décembre dernier, Samsung a maintenant décidé d’arrêter cette collaboration. » Samsung n’a aucunement précisé une réelle raison. Néanmoins il est logique qu’une marque comme Samsung ne souhaite pas travailler avec de la contrefaçon pour des questions d’image.

Les nombreux fans qui espéraient obtenir leur smartphone brandé du célèbre logo rouge et blanc voient leurs souhaits s’écrouler. Samsung aurait pu s’en douter avant toutes ces polémiques, puisque le vrai et l’unique Supreme NYC n’a pas le droit de commercialiser ses produits en Chine.

Samsung était bien parti en s’attardant sur l’autonomie de ses produits, pourquoi perdre du temps avec ce type de partenariats.

Send this to a friend