L'outil de Facebook pour "supprimer" votre historique de navigation arrivera au printemps 2019
Réseaux Sociaux

L’outil de Facebook pour « supprimer » votre historique de navigation arrivera au printemps 2019

Facebook rencontre de nombreuses problématiques techniques, qui rallongent le développement de l'outil Clear History.

Suite à l’affaire Cambridge Analytica, Facebook avait à l’occasion du F8, en mai dernier, annoncé une fonctionnalité nommée « Clear History ». Cette dernière a pour objectif de vous aider à supprimer votre historique sur le réseau social. Aujourd’hui, Recode nous informe que cette dernière ne sera pas disponible avant mi-2019.

Concrètement grâce la fonctionnalité vous aurez la possibilité de supprimer tout votre historique de navigation au travers du réseau social, afin que Facebook ne fasse plus le lien entre vous et vos recherches en dehors de la plateforme sur des sites ou applications partenaires. À l’époque, Mark Zuckerberg en personne avait annoncé la fonctionnalité.

Aujourd’hui on apprend que le développement de la fonctionnalité est plus long et surtout plus compliqué que prévu. Sept mois après l’annonce, David Baser, responsable de la nouvelle équipe produit concernant la protection de la vie privée explique « nous avons sous-estimé le temps que cela prendrait […] le produit sera livré pour des tests d’ici le printemps 2019. »

Ce retard est expliqué par deux éléments, le fait que « les données ne sont pas toujours stockées de la même manière qu’elles sont collectées. » En effet, au moment de la collecte des données plusieurs informations sont récoltées. Ces dernières sont souvent reparties et stockées dans des endroits différents, du système de Facebook. Le deuxième point problématique est que Facebook « stocke les données de navigation par date et heure et non par utilisateur. » Ainsi, le réseau social ne peut pas voir l’ensemble des données concernant un utilisateur. L’entreprise a alors créée un nouveau système afin de stocker et classer les données en fonction des utilisateurs. Cependant, attention, même si les données ne seront plus liées à vous, elles seront toujours stockées par Facebook.

Une annonce qui risque de faire du bruit. Entre l’affaire Cambridge Analytica, la faille permettant aux annonceurs de récupérer nos numéros de téléphone et la récente faille ayant touché presque 7 millions d’utilisateurs, les questions de sécurité chez Facebook sont à l’ordre du jour et sont essentielles pour regagner la confiance des utilisateurs.

Send this to a friend