Technologie

Airbnb : le projet Backyard conçoit des logements innovants

Une technologie de pointe aux services des logements du futur

Airbnb se lance vers de nouveaux horizons : l’urbanisme et l’architecture. Le mastodonte du partage de logements et de locations souhaite se diriger vers un projet totalement inédit. Avec une activité qui se chiffre à près de 38 milliards de dollars, le directeur des produits et cofondateur, Joe Gebbia, explique qu’Airbnb souhaite rentrer dans une démarche nouvelle à travers la conception de logements. Ce souhait se traduit à travers la division Airbnb « Samara » créée par Joe Gebbia.

Un projet Airbnb tourné vers le futur.

La division Samara amène avec elle le projet « Backyard ». Il s’agit plus précisément de prototypes de logements au design imaginé par le groupe. Joe Gebbia explique qu’il ne s’agit pas de prototypes ressemblant par exemple à l’UDA, ces petites maisons préfabriquées situées la plupart du temps derrière les grandes maisons de banlieue.

Le cofondateur voit plus loin et souhaite s’inscrire dans une perspective d’avenir plus forte. Sans même parler de l’utilisation de matériaux écologiques, l’utilisation de technologies et de techniques de fabrication sophistiquées. Comme l’explique Gebbia :« Backyard n’est pas une maison, c’est une initiative pour repenser la maison ». Airbnb cherche toujours à se développer et à améliorer ses propositions, par exemple dernièrement, avec un système de surveillance dans ses logements.

Backyard Airbnb logement
Exemple de projets sur lesquels travaillent les équipes de Samara pour Backyard

Il ne faut cependant pas oublier l’impact financier d’Airbnb dans le milieu de l’immobilier, qui a fait grimper les prix depuis sa création. L’initiative Bayard est importante, surtout lorsque l’on observe le taux de pollution qu’entraînent les immeubles, cela contribue à près de 39% des émissions de C02 au États-Unis.

Néanmoins, ces remarques n’enlèvent rien à la pertinence de la démarche de Backyard qui souhaite employer un maximum de technologies afin de minimiser l’empreinte environnementale des futures maisons. Aussi, les outils insérés dans ces maisons ont pour but de pouvoir évoluer dans le temps et s’adapter aux besoins que peut rencontrer son utilisateur. De cette façon, les logements seront capables de changer en fonction des situations avec par exemple des lits suspendues, ou encore des placards transformables.

Send this to a friend