Ticketmaster au cœur d'un scandale : le scalping de masse
Retail

Ticketmaster au cœur d’un scandale : le scalping de masse

La société encourage la revente de tickets.

Connaissez-vous le principe du scalping ? Il s’agit d’un terme issu du monde de la finance. Le scalper achète et revend des actions pour bénéficier d’une variation profitable du cours. La chaîne TV de Toronto, CBC News, a mené l’enquête. Il semblerait que Ticketmaster soit un adepte de cette méthode illégale pour faire gonfler son chiffre d’affaires.

Dave Seglins, journaliste Canadien, est à l’origine de cette découverte. Il s’est rendu au Ticket Summit 2018 en juillet dernier, au Caesar Palace de Las Vegas. Il a tenté de se faire embaucher comme scalper professionnel. Il a pu enregistrer des représentants de la société qui ferment totalement les yeux sur cette pratique.

La technique du scalping est en grande partie effectuée par des logiciels qui achètent et revendent des tickets plus chers, évidemment. Dans cette enquête, on apprend aussi que la société TradeDesek vient de développer un logiciel très utile au scalping. Il permet de lister de grandes quantités de tickets achetés par Ticketmaster par un système de gestion d’inventaire. Étonnement introuvable sur le site internet, seulement sur formulaire d’inscription.

Les bureaux de Ticketmaster

Il s’agit d’un vrai scandale pour la société. D’autant plus que ce marché secondaire serait très cadré au sein de Ticketmaster. Le journaliste Canadien a pu se procurer un exemplaire du référentiel officiel de l’entreprise. Il donne la marche à suivre pour les futurs scalpers et présente le détail de chaque gain sur une vente de billet, les systèmes de bonus et les récompenses.

Officiellement, Ticketmaster répond cela : « nous pensons qu’il est de notre devoir d’offrir un marché sûr et équitable aux fans pour acheter, vendre et acheter des billets sur les marchés primaire et secondaire.« 

Send this to a friend