Application Technologie

En dessous de 4 étoiles, les passagers pourraient bientôt être bannis d’Uber

Vous pourriez vous voir bloquer l'utilisation de l'application

Il est de plus en plus commun de noter un produit ou bien une prestation de service. Sur Uber les passagers notent les chauffeurs et inversement. En Australie et en Nouvelle-Zélande, Uber va prochainement bloquer l’accès à l’application aux passagers mal notés, comme le rapporte le Wall Street Journal.

Toujours dans l’effort d’améliorer la sécurité des utilisateurs de l’application, les usagers disposant d’une note a priori inférieure à 4 étoiles se verraient bloquer l’accès à l’application, à partir du 19 septembre prochain et pour une durée de 6 mois. Susan Anderson, la responsable d’Uber pour la région a déclaré que les passagers auront « la possibilité d’augmenter leur note avant d’être supprimé. » Comment on ne sait pas, mais en tout cas cela sera possible.

En moyenne, les Australiens ont une note de 4,5 étoiles voir plus, ce changement ne devrait donc affecter qu’un « petit pourcentage de passagers qui ne traitent pas les conducteurs avec respect. » Lorsque l’on prend un Uber, il y a plusieurs possibilités, vous pouvez lancer la conversation avec le conducteur, il peut la lancer ou vous pouvez tout simplement faire votre course écouteurs dans les oreilles. Mais le principal reste le b.a-ba de la politesse à savoir dire bonjour, merci et aurevoir.

Ce test amènera peut-être un déploiement de cette règle des 4 étoiles minimum dans les autres pays, mais pour le moment rien n’est confirmé ! Une annonce qui survient peu de temps après celle faite par le PDG de l’entreprise Dara Khosrowshahi, qui a présente le développement progressif de nouvelles fonctionnalités visant à améliorer la sécurité des chauffeurs et des passagers.

Send this to a friend