Science Technologie

La NASA s’équipe d’un bouclier thermique pour sa conquête du Soleil

Une rencontre qu'on pourrait définir comme "caliente"

En août, la NASA lancera un nouveau vaisseau spatial interplanétaire destiné à « toucher » le Soleil, baptisé « Paker Solar Probe » ou Sonde Solaire Parker. C’est l’agence elle-même qui l’a annoncé par l’intermédiaire de son site. Le vaisseau, en conception en Floride, vient de recevoir son bouclier thermique ultra-résistant afin de réussir son pari qu’est de tutoyer le soleil. Il y a peu, les ingénieurs ont installé le bouclier de protection sur la navette. Il permettra à la sonde de se maintenir à une température « relativement froide » au moment de sa rencontre qu’on pourra qualifier de « bouillante » avec le Soleil.

C’est le nouveau gros pari de la NASA, après qu’elle ait testé il y a quelques mois son parachute supersonique à destination de Mars.

L’objectif est pour les scientifiques, d’en apprendre davantage sur la façon dont la chaleur circule et varie dans cette zone plutôt méconnue de l’espace.

La sonde Parker est conçue pour s’approcher du Soleil plus près que n’importe quel autre vaisseau qui l’a précédé. La sonde ne se trouvera qu’à 4 millions de kilomètres de la surface du Soleil, où elle interagira avec la couronne solaire et sa haute atmosphère qui, avec ses 2 à 3 millions de degrés est « légèrement » plus chaude que les 5 700 degrés de la surface solaire.

Grâce aux deux couches de composite carbone qui entourent un épais noyau en mousse, ce bouclier permettra de rafraîchir le plus longtemps possible la sonde Parker.
Enfin, son poids est un facteur essentiel qui joue sur la vitesse de l’appareil. Ici, le bouclier ne devrait peser pas plus de 72 kg (160 livres) ce qui permettra à la sonde d’atteindre la vitesse de 690 km/h dans l’espace et in fine, d’atteindre son orbite.

S’il fonctionne comme escompté, le bouclier devrait atteindre des températures de plus de 1350 degrés Celsius alors que la sonde solaire Parker, elle, ne devrait se situer qu’autour de 30 degrés celsius.

Après l’installation de ce bouclier, la navette est presque fin prête pour son lancement. Elle doit être lancée sur une fusée Delta IV Heavy, à Cape Canaveral, dès le 4 août.

Send this to a friend