Amazon lance ses propres showrooms pour faire la démonstration de ses appareils intelligents
Gadgetobjets connectésTechnologie

Amazon lance ses propres showrooms pour faire la démonstration de ses appareils intelligents

Le phygital, la recette gagnante d'Amazon ?

Pour faire la démonstration de ses divers appareils domestiques intelligents, mais surtout pour en vendre davantage, Amazon a décidé de lancer « Amazon Experience Centers », une chaîne de showrooms. Grâce à un partenariat avec le constructeur de maisons Lennar, c’est à travers 15 maisons modèles situées dans les villes de Dallas, Los Angeles ou encore Seattle que les démonstrations seront faites.

Les maisons seront entièrement connectées et compatibles avec Alexa. Les potentiels clients pourront utiliser en temps réel Alexa et contrôler les télévisons, les stores ou encore le thermostat pour se rendre compte de l’expérience. Cette stratégie de « centre d’expérience » destinée au grand public est essentielle pour Amazon.
L’entreprise vend la maison de demain avec ses différents appareils. Il est donc important que des points de contact naissent un peu partout pour vendre les produits, mais surtout expliquer les services proposés et aider les consommateurs, qui pour la plupart ne sont pas à l’aise avec « la smart-home ».

Le géant américain s’est exprimé sur cette chaîne de showroom en expliquant qu’il souhaite que « les clients découvrent un véritable environnement domestique qui présente la commodité de l’expérience de la maison intelligente Alexa, un excellent divertissement disponible avec Prime et Home Services. Nous sommes ravis d’étendre notre relation avec Lennar avec le lancement d’Amazon Experience Centers. En tant que l’un des plus grands constructeurs de maisons du pays, Lennar offre le potentiel de rendre cette expérience accessible à des millions de clients. »

Avec ces showrooms, Amazon concrétise son projet de rendre physique son business en ligne. Avec le lancement du premier magasin connecté « Go », Amazon avait déjà effectué un grand pas. Et surtout, l’année dernière, l’entreprise de Jeff Bezos s’est offerte  Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars.

Send this to a friend