Technologie

Google vous emmène dans une visite virtuelle de monuments anciens

Entre les conflits armés, le tourisme et autres catastrophes naturelles, de nombreux monuments du monde entier sont menacés. C’est de ce constat que Ben Kacyra a fondé CyArk. CyArk est une organisation à but non lucratif qui grâce à la photogrammétrie, la numérisation, la prise d’images par drone, analyse et numérise de nombreux monuments anciens.

Eim Ya Kyaung à Bagan, Myanmar. Le temple a été construit en 1242 et a été endommagé par un tremblement de terre.

Pour l’instant CyArk a numérisé 25 lieux historiques provenant de 18 pays. Par exemple, le palais Al Azem en Syrie ou la ville de Chichen Itza au Mexique. Encore plus fort, en 2016, lorsqu’un tremblement de terre ravage de nombreux temples très anciens du Myanmar, CyArk les ressuscite en quelque sorte. Grâce aux photographies, aux scans et autres techniques de capture d’images, CyArk a été capable de créer des maquette 3D extrêmement précises de ces temples. La technologie des données récoltées par CyArk pourrait aussi permettre de faciliter les travaux de rénovations des monuments historiques.

Mais où est-ce que Google intervient dans tout ça ? Eh bien vous pouvez dorénavant découvrir ces monuments sur la plateforme Art & Culture dans le projet « Open Heritage » développée par Google. Vous pouvez donc via votre smartphone, tablette, ordinateur ou même votre visionneuse VR visiter ces lieux oubliés et vous mettre dans la peau d’un visiteur de l’époque.

Send this to a friend