Technologie

Nectome, la startup qui voulait vous rendre immortel

Mais il faut obligatoirement mourir pour atteindre la vie immortelle

La startup américaine Nectome souhaite rendre l’humain immortelle en dématérialisant sa conscience afin de pouvoir la sauvegarder dans le cloud.

Décidément, l’idée commence à faire son chemin. Sera-t-il un jour possible de sauvegarder une conscience sur un support numérique avant de pouvoir la réinjecter dans un autre corps ? Pour sa part, Netflix avait déjà songé à représenter ce potentiel objectif dans une série intitulée Altered Carbon. Présente au CES, la plateforme avait fait la promotion de cette dernière via une fausse startup qui promettait l’immortalité à ses clients. Baptisée Psychotec, l’entreprise présentait même différentes enveloppes corporelles capables de remplacer votre corps après sa mort. La série populaire Black Mirror avait aussi envisagé l’idée avec l’un de ses spectaculaires épisodes, San Junipero.

Malgré le fait que l’immortalité ne semble pas être possible d’ici peu, certains travaillent déjà à concrétiser l’idée. La startup américaine Nectome oeuvre sur le projet depuis 2016, année à laquelle elle a été fondée par deux anciens chercheurs du MIT. Concernant le processus, il consiste à cryogéniser votre cerveau afin que celui-ci survive dans le temps. Grâce à cette méthode, les souvenirs pourraient rester intacts pendant de longues années. Durant cette période, la startup trouverait un moyen de stocker ces fameuses données sur un support technique avant de les stocker en ligne et de pouvoir vous faire revivre. Selon Nectome, une telle technologie sera accessible d’ici la fin du siècle.

À ce jour, l’entreprise est déjà capable de sauvegarder le connectome, soit l’ensemble des connexions neuronales d’un cerveau. L’expérience a été réalisée sur des animaux avec succès, et reproduite sur une femme décédée depuis moins de trois heures. Outre la cryogénisation, il faut aussi procéder à l’embaumement du cerveau juste après le décès afin que ce dernier se conserve bien. Concernant l’application du processus au cerveau de cette femme, l’un des cofondateurs de l’entreprise a indiqué « son cerveau est l’un des mieux conservés au monde ». Nectome souhaite réaliser sa première démonstration en 2024.

Si l’expérience peut sembler intéressante, elle possède tout de même un point non négligeable. Pour y participer, il faut accepter d’être euthanasié, sans quoi il est logiquement impossible de conserver votre cerveau. Malgré ce point, 25 personnes sont sur liste d’attente et prêtes à tester la technologie de Nectome. Pour être sur cette fameuse liste, il faudra aussi débourser 10 000 dollars.

L’entreprise rembourse ceux qui renoncent au dernier moment.

Source.

Send this to a friend