Digital

Wikipédia utilisé par Apple et Amazon sans contrepartie de leur part

Les assistants vocaux mettent Wikipédia dans une posture difficile

L’encyclopédie libre Wikipédia accuse les deux entités américaines d’exploiter ses services sans pour autant lui renvoyer l’ascenseur.

La prise de parole de Wikipédia fait suite à la décision de YouTube de collaborer avec celui-ci afin de limiter la diffusion de fake news complotistes sur la plateforme de vidéos. Mi-mars, le service de Google a indiqué qu’il allait accompagner les contenus complotistes d’un complément d’information et de liens renvoyant vers Wikipédia. De fait, les vidéos les plus discutées par les internautes sont concernées, mais la fonctionnalité devrait s’étendre plus largement dans les mois à venir. À l’époque, l’entité Wikimedia (chargée de la gestion de Wikipédia) avait d’abord annoncé que sa fondation n’était pas au courant d’une telle collaboration, avant de s’en réjouir. Néanmoins, il y a deux autres entreprises américaines que Wikipédia semble ne pas avoir à la bonne en ce moment.

En cause, le fait qu’Apple et Amazon utilisent les connaissances issues de Wikipédia sans pour autant offrir de retour à l’entreprise. Dans une interview donnée à 9To5, la directrice des recettes Wikipédia, Lisa Gruwell expliquait : « Notre contenu est là pour être utilisé. Il est librement autorisé sous licence libre pour une raison spécifique. En même temps, c’est comme l’environnement. Il est là pour être utilisé, mais il n’est pas là pour être exploité. Nous avons besoin d’entreprises qui utilisent notre contenu pour nous payer d’une manière ou d’une autre ». Ainsi, le désaccord ne vient pas du fait que les deux entreprises utilisent les connaissances proposées par la plateforme.

Néanmoins, Apple et Amazon utilisent majoritairement Wikipédia pour répondre aux questions posées par les utilisateurs à leurs assistants vocaux. Lorsqu’un internaute demande « Ok Google » ou « Alexa, quelle est la capitale de l’Éthiopie ? », la réponse est directement issue de Wikipédia. Seulement, le format vocal ne permet pas aux internautes de pouvoir faire des dons. Lisa Gruwell indique : « Une fois par an, nous demandons à nos utilisateurs sur le site de faire un don. Lorsque les utilisateurs accèdent aux informations de Wikipedia via Alexa ou Siri, ils ne peuvent en aucun cas recevoir le message de demande de don et ne peuvent donc pas contribuer même avec un dollar ». Compte tenu du fait que l’information est gratuite, la fondation a besoin des dons de ses lecteurs et d’entreprises afin de survivre et de perdurer.

Alors que les fake news font rage sur le web, les principaux acteurs du net auraient certainement meilleur compte de trouver un accord avec un site web qui propose une richesse d’informations plutôt que de lui imposer une relation uniquement unilatérale.

Actuellement, les deux entreprises concernées n’ont pas réagi à la prise de parole de Wikipédia.

Source.

Send this to a friend