Selon les informations du quotidien The Guardian, certaines églises britanniques seront bientôt transformées en hotspot Wi-Fi pour améliorer l’accès à Internet.

Décidément, beaucoup sont intéressés par le fait d’installer des systèmes connectés au sommet des clochers. Dans son projet de livraison par drones, Amazon semble réfléchir à l’intérêt qu’il pourrait y trouver. De fait, la firme songe à poser ses drones sur des camions en service afin que ceux-ci puissent économiser leur batterie. Néanmoins, il sera difficile d’effectuer de longues livraisons dans tous les cas puisque l’autonomie des véhicules volants reste tout de même limitée. Si Amazon pense à poser ses drones sur des camions, la firme pense aussi à installer plusieurs stations de charge à destination des objets volants. Les lampadaires sont en ligne de mire, mais aussi les clochers de nombreuses églises, qui se transformeraient aussi en point de pause et de charge pour le service d’Amazon. Outre le projet du géant, les églises et le gouvernement souhaitent eux aussi exploiter les clochers de ces fameuses églises.

Selon The Guardian, un accord entre les églises anglaises et le gouvernement a récemment été passé. L’objectif : renforcer l’accès à Internet dans les zones rurales. À ce titre, environ 10 000 églises anglaises se situent dans ces zones. L’accord précise que les églises ayant des difficultés à être entretenues pourraient être aidées. Le document indique « la possibilité de convenir d’autres modalités mutuellement avantageuses, comme le partage des coûts d’entretien d’un clocher ou d’une flèche sur laquelle on peut installer de l’équipement ».

Concernant l’accès à Internet, l’ancien premier ministre James Cameron a annoncé qu’il souhaitait que tous les foyers anglais aient accès à un haut débit d’ici 2020. S’inscrivant dans cette même logique, l’installation de points Wi-Fi pourrait favoriser cet accès.

Certaines églises de l’Est de l’Angleterre ont déjà signé l’accord en question. Ce dernier précise que l’installation des équipements ne portera pas atteinte à l’aspect historique des bâtiments et que ceux-ci seront placés « aussi discrètement que possible ».

Source : Digital Trends