Insights Technologie

AMP stories : Google sort le grand jeu du vertical

Google vient d’annoncer sur son site le lancement du format AMP story qui offre une adaptation très visuelle et verticale de l’information pour les médias.

Google essayerait-il de devenir Snapchat ? Certainement pas, mais quitte à voir des stories partout sur les réseaux sociaux, autant s’approprier ce format pour le mettre au service des internautes et des médias. Alors voilà que le moteur de recherche va nous présenter à son tour des contenus verticaux.

Une AMP story aura une apparence très ressemblante aux contenus que les médias publient dans la section Discover de Snapchat. En revanche, il n’y a pas de liens pour accéder à une partie web, ni de fonctionnalité pour swiper et faire apparaître tout un article. L’idée est de créer uniquement des visuels à la verticale accompagnés d’un peu de texte … Une story en fait.

Derrière tout cela, se cache également une prouesse technique. Les articles AMP ayant pour vocation d’offrir une page web très allégée, il était impératif d’avoir la même approche pour les AMP stories. Les médias vont héberger ce format directement sur leur site dans une page HTML avec des options de partage vers les réseaux sociaux. Comme le reste de l’écosystème AMP, les développeurs peuvent ajouter des fonctions de caching, d’optimisation de vidéo, ou de pre-rendering.

Quelques médias triés sur le volet offrent d’ores et déjà ce format pour leurs contenus. On retrouve bien entendu CNN qui est toujours en quête de nouvelles expériences et de nouveaux points de contact. Il y a également Vox Media (The Verge, SB Nation, Vox, etc.), Mic, Mashable ou encore Wired. Si vous voulez observer le rendu de ces pages, il vous suffira d’aller sur g.co/ampstories et ensuite de taper CNN dans la recherche. Le carrousel des AMP stories vient se glisser juste au-dessus de celui dédié aux articles AMP.

AMP stories Google

Ce qu’il y a d’intéressant dans tout cela, c’est que le format vertical des stories est désormais intégré dans les rédactions des grands médias. Au départ, Snapchat a lancé la mode et a imposé un nouvel exercice sur le design et la transmission d’informations avec Discover. Les médias se sont adaptés, puis ils ont eu l’opportunité de décliner ce format sur les stories de l’écosystème Facebook avec Instagram en tête d’affiche. Maintenant, ce que les médias savent très bien faire dans le design vertical, ils vont à nouveau pouvoir le décliner sur les AMP stories. D’une production pour une seule plateforme, les voilà passer à au moins trois points de contact !

Au-delà des médias, les annonceurs ont pris le pas du vertical en adaptant leurs publicités pour ce nouveau format. C’est ainsi qu’on en retrouve de plus en plus sur Instagram et Snapchat. Avec la puissance de Google, il y a fort à parier que le moteur de recherche vienne un jour offrir aux médias la possibilité de monétiser leurs contenus, et ainsi propulser des publicités verticales à des centaines de millions d’internautes.

Nous sommes peut-être au début d’une ère nouvelle pour le vertical … à moins qu’il s’agisse d’un gros flop pour Google. Ça, c’est les internautes qui en décideront.

Send this to a friend