C’est à partir d’une infographie réalisée par une société américaine qui se trouve être un éditeur de CMS (Xcart) que les données présentées ci-dessous sont émises. C’est pourquoi il va falloir l’adapter à notre environnement francophone. Cependant à sa lecture, les initiés retrouveront plus ou moins les mêmes codes et tarifs que l’on peut trouver en France sur Instagram.

À emporter sur Instagram :
– 800 millions d’utilisateurs actifs en 2017,
– 1,6 milliard de dollars prévu en publicité,
– la mode, le prêt-à-porter et la cosmétique sont les plus gros secteurs,
– les utilisateur avec ±5 000 followers sont sur-représenté (soit une opportunité).

En premier lieu, il est bon de rappeler qu’Instagram est derrière Facebook et YouTube en matière d’utilisateurs actifs (une connexion par mois minimum – ndlr) avec 800 millions d’utilisateurs. Mais le réseau social reste bien devant Twitter (dépassé en 2015), Pinterest ou Snapchat. Le plus impressionnant, c’est sa croissance qui atteint environ 790% entre 2017 et 2013 !

Côté marketing et intention d’achat, selon le chiffre donné, 72% des Instagrameurs utilisent la plateforme pour juger d’un achat ou non. Rien d’étonnant quand on observe plusieurs études de cas d’influence sur Instagram. C’est le cas des montres Daniel Wellington ou encore Asos.

Pour aller plus loin sur le marketing d’influence sur Instagram, on remarque que certains secteurs sont sur-représentés par rapport à d’autres. C’est le cas des secteurs du luxe, du cosmétique, du prêt-à-porter et de la distribution en général, de l’alimentation, de l’automobile ou encore des biens électroniques.

C’est d’ailleurs les Instagrameurs publiant sur ces thématiques qui se font le plus approchés par les marques pour collaborer de manière ponctuelle ou régulière. Justement, au niveau des utilisateurs, les marques doivent avoir en tête que le taux d’engagement n’est pas proportionnelle au nombre d’abonnés. C’est pourquoi les utilisateurs (nommés ici advocates) ont le meilleur engagement avec 8% contre 1,6% pour les celebrity qui ont plus de 7 millions d’abonnés.

Cela est important pour plusieurs raisons : un Instragrameur advocate (moins de 5 000 followers) demandera une petite contrepartie financière voir il se satisfera seulement d’un cadeau (c’est la stratégie de Daniel Wellington). Tandis que les plus gros en nombre d’abonnées factureront plusieurs milliers d’euros pour une publication. Pour une marque, c’est une opportunité de s’associer à l’image de la celebrity. Mais par contre de toucher que les passionnés abonnés à cet Instagrameur. Deux stratégies qui se tiennent et à réfléchir en amont.

Si vous êtes intéressés par le sujet de l’influence, contactez-nous…

Ci-dessous le reste de l’infographie…

coût de l'influence marketing sur Instagram : infographie

A propos de l'auteur

Co-fondateur et éditeur de Siècle Digital – Plusieurs expériences dans le digital planning, le trafic management et le social media. J’étudie et je me documente beaucoup sur les notions d’influence et de psychologie sociale et cognitive.

Les commentaires sont fermés.

Send this to a friend