En 2020, près de la moitié des travailleurs seront freelances aux États-Unis. En France, ce chiffre s’élèvera à près de 40%. Loin d’être une tendance, le freelancing est devenu un mode de vie privilégié pour les nouvelles générations. Si nos parents voient le statut d’auto-entrepreneur comme une situation que l’on subit, faute d’avoir décroché un CDI, les nouvelles générations le voient comme l’opportunité de trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et leurs aspirations personnelles. D’après une étude réalisée par ManpowerGroup, 43% des 18-25 ans souhaitent donner un sens à leur travail, et une grande partie d’entre eux envisage d’être freelances demain.

Pour l’entreprise, travailler avec les nouvelles générations est un atout précieux. C’est l’assurance de collaborer avec une communauté qui a grandi avec les transformations digitales au lieu de les subir, et qui tend à maîtriser les compétences les plus récentes. Le seul problème, c’est que ces nouvelles générations refusent de plus en plus d’entamer une carrière linéaire dans une seule et même entreprise comme leurs aînés. Le freelancing est donc devenu pour les deux parties la meilleure façon de collaborer ensemble sur une grande variété de projets et ce dans tous les domaines : informatique, marketing, design, business…

D’un simple numéro de téléphone à une plateforme d’envergure européenne

En 2015, Jean-Charles Varlet et Théo Dorp, tous deux étudiants, cherchent un moyen de financer leurs études. Mises à part quelques missions de jobbing tel que des livraisons ou des distributions de flyers, ils ne trouvent rien en adéquation avec leurs aspirations. Pourtant ils le savent : étudiants en école de commerce et digital natives, leurs compétences sont déjà recherchées par les entreprises en quête d’un nouveau regard ou de nouvelles compétences digitales, alors pourquoi devraient-ils se limiter à de simples missions de jobbing ? En 2015, Jean-Charles Varlet et Théo Dorp créent alors Crème de la Crème : un service mettant en relation le monde professionnel et les freelances issus des meilleures formations.

> Accéder à Crème de la Crème.

Au départ, une simple landing page et un numéro de téléphone permettait aux entreprises d’accéder par SMS aux compétences spécifiques d’une poignée de freelances triés sur le volet. Aujourd’hui, Crème de Crème est une plateforme qui rassemble une communauté de plus de 30 000 freelances et 5 000 entreprises en Europe. Depuis deux ans, des centaines de freelances rejoignent chaque jour leur communauté et des milliers de projets ont déjà été réalisés : de l’étude de marché locale à la conception d’application mobile pour le CAC 40, les entreprises ont accès à un vivier de compétences de plus en plus riche.

Une nouvelle manière de travailler avec les freelances

L’entraide et le partage sont des clés du succès de la communauté Crème de la Crème. Contrairement à d’autres plateformes en ligne, l’objectif premier de la startup est de développer à échelle globale une communauté de talents freelances qui partagent les mêmes valeurs et qui échangent entre eux sur des sujets et des problématiques communes. Les freelances de la plateforme peuvent également former des équipes et travailler à plusieurs sur des projets de grande envergure nécessitant une pluridisciplinarité de profils. Une génération de plus en plus indépendante donc, mais solitaire sûrement pas.

freelances communauté creme de la creme

Depuis sa création, la startup a connecté des milliers de grandes entreprises avec des freelances ultra spécialisés. Des exemples de réussites, l’équipe derrière Crème de la Crème en voit chaque jour, comme par exemple Jean & Arnaud, deux freelances issus de l’école Polytechnique, qui ont conçu plusieurs applications mobiles pour Decathlon ou encore Leroy Merlin. Par ailleurs, Sofia anime régulièrement des ateliers de Design Thinking pour des entreprises telles que AccorHotels, et François a récemment développé une application mobile pour Enedis.

Crème de la Crème est un véritable accélérateur de projet pour les grands groupes. – Fabien, chargé de communication de Enedis.

Autant vous dire que nous n’avons pas fini d’entendre parler de cette startup qui petit à petit bouscule les conventions du monde du travail et des entreprises en donnant le pouvoir à un nouveau mode de vie : le freelancing.

Accéder à Crème de la Crème

A propos de l'auteur

Co-fondateur et éditeur de Siècle Digital - Plusieurs expériences dans le digital planning, le trafic management et le social media. J'étudie et je me documente beaucoup sur les notions d'influence et de psychologie sociale et cognitive.

3 commentaires

  1. Evelyne Charlopeau le

    On ne peut pas s’inscrire sur le site en tant que freelance si on a pas un « diplôme ».
    Donc l’expérience on s’en fout, il suffit d’avoir un diplôme et on est la « crème de la crème » ????

  2. Encore un site de rapace qui va se fait un pourcentage sur le client ou sur le freelance.
    Amis Freelances passés en direct avec vos clients. Les mentalités évoluent, vous en sortirez gagnants.

Laissez un commentaire

Send this to a friend