La dernière intelligence artificielle de Facebook, DeepText, est capable de comprendre tout ce que vous écrivez, et peut ainsi effectuer une action en conséquence. Si vous parlez d’une technologie, elle peut montrer votre publication aux personnes intéressées par celle-ci. Si dans une conversation sur Messenger vous écrivez que vous avez besoin de prendre une voiture, elle peut vous proposer de commander un Uber.

Il existe des tas d’applications pour cette dernière prouesse signée Facebook. Répondant au nom de DeepText, ce programme analyse déjà des milliers de publications par seconde dans 20 langues différentes. Il repose sur un deep learning complexe puisqu’il faut qu’il comprenne le sens des phrases analysées. DeepText doit comprendre le sujet du message (basketball, football, mode), les éléments plus précis (résultats du match, nom d’un sportif, marque), et le sens de la phrase. Au-delà de ça, le programme doit avoir la même compréhension d’un texte qu’un humain, et donc comprendre certaines ambigüités. Si un utilisateur Facebook dit « i like blackberry », parle-t-il de la marque ou du fruit ? Il a donc fallu un deep learning très complexe pour que DeepText atteigne un tel niveau de compréhension des langages qu’il analyse.

Comment DeepText s’intègre dans Facebook ?

L’IA est déjà en cours de test dans plusieurs expériences du réseau social. Comme dit plus haut, le programme est capable de comprendre lorsqu’un utilisateur a besoin de se rendre quelque part. Il comprend l’intention d’effectuer une action et peut donc faire la différence entre « je viens de sortir du taxi » et « j’ai besoin d’un taxi pour venir ».

facebook-deep-text-ride-gif

DeepText va encore plus loin en comprenant l’intention d’une personne de vendre un objet. Une personne publiant basiquement « je vends mon vélo pour 200€ » pourra se voir proposer par le réseau social d’utiliser des outils adéquats. Il existe aux États-Unis des groupes de petites annonces, mais aussi un moyen de paiement interne.

deeptext-sell

Et ce n’est pas terminé, Facebook présente comme utilité du programme le choix des commentaires les plus intéressants. Certaines publications de stars ou de grandes marques reçoivent des milliers de commentaires dans plusieurs langues. DeepText va pouvoir faire remonter les commentaires les plus utiles et les plus intéressants, sans forcément se baser sur le nombre de likes.

Les prochaines étapes.

Afin de personnaliser l’expérience de chaque utilisateur de Facebook, il faut d’abord mieux comprendre leurs intérêts et opinions. Une fois ceci effectué, le réseau social pourra proposer des contenus pertinents de même que des publicités adaptées. L’équipe de chercheurs de Facebook souhaite aussi appliquer à DeepText une compréhension qui associe texte et image. Beaucoup d’utilisateurs partagent une photo accompagnée par un message, arriver à comprendre le sens du contenu partager sera un véritable défi pour l’IA. Par exemple comment faire que le programme va comprendre qu’une femme en est à tel stade de sa grossesse lorsqu’elle publie une photo avec écrit « jour 25 » ?

DeepText

Publié par Facebook Engineering sur mercredi 1 juin 2016

Source.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

5 commentaires

  1. Pingback: websites

  2. Pingback: Bdsm dungeon

  3. Pingback: Menjadi Olahragawan

  4. Pingback: DMPK Assays

  5. Pingback: jogos friv

Laissez un commentaire

Send this to a friend