Sociabilité des objets connectés : nouveau défi pour les réseaux sociaux ?

2

Si le réseau social de demain était celui des hommes ET des objets connectés ?

Il était une fois les réseaux sociaux menant l’homme à l’ère du Web 2.0, quelques années plus tard le monde de l’IoT (Internet of Things) prend naissance. Avec ce lot d’innovations nous pouvons nous demander si nous entrons dans une nouvelle ère …  celle de l’IoT 3.0 ?

bouton connecte

Une nouvelle révolution numérique ?

Si les réseaux sociaux sont entrés dans les moeurs, les objets connectés sont encore au début de leur histoire, ce qui nous interroge sur le futur de cette nouvelle société numérique.

En effet, l’IoT confère un pouvoir de communication, d’intelligence et de connexion aux objets, qui par son usage le rend social en communiquant avec leurs propriétaires, entre objets connectés, mais aussi en s’exprimant directement sur des plateformes de type réseaux sociaux.

Nos objets nous parlent !

Pouvoir échanger avec son amie partie au Canada ça nous faisait rêver il y a encore  quelques années et bien maintenant vous pouvez “liker” les statuts Facebook de votre pèse personne !

Mais comment c’est possible ?

2 solutions :

  • l’objet connecté inclut la fonctionnalité sociale en paramétrant le dialogue, la publication est automatique,
  • l’objet doit être connecté à des plate-formes comme IFTT ou Zapier = un service web où l’on enregistre le paramétrage pour déclencher une alerte mail ou envoyer un tweet.

plateforme iftt objets connectes

D’autres plate-formes se positionnent sur ce principe comme ThingSpeak qui développe des connexions entre objets et personnes  ou encore Lhings qui se présente comme le réseau social dans le Cloud des objets.

plateforme thing speak objets connectes

Si ces initiatives se multiplient, aucun site à ce jour a réellement tiré son épingle du jeu et pour cause réticences et contraintes techniques compliquent leurs affaires :

  • mes informations personnelles dans le Cloud,
  • mes objets connectés publient pour moi ….
  • s’ajoute la problématique des compatibilités de ces objets souvent à technologies propriétaires.

Ces plate-formes ont un réel rôle à jouer en tant qu’espace d’agrégation et de rencontres où convergent mondes physique, numérique et social. De part sa fonction sociale et technique, nous pouvons penser que ce développement nouveau se fera avec l’intelligence collective ou ne se fera pas ! Ainsi nous pouvons nous demander : va-t-on assister au milieu de notre timeline Twitter à des conversations entre nos objets connectés ?

toaster connecte twitter

le grille pain qui publie un tweet quand il fait griller un toast

Le Thermostat connecté en star des followers

Si les objets connectés sont capables de s’adapter à leur environnement, à communiquer entre eux, imaginez leur discussion :

Thermostat : hey il fait déjà 24° dans le salon, tu penses à faire quelque chose Monsieur Store ?

Store : oulala on se calme, c’est la sieste ici, mais Ok je m’ouvre

Thermostat : Merci …

Store : et si t’es sympa, ce soir j’allume les lumières

Certes, nous en sommes pas encore là, mais ce qui nous attend avec l’IoT c’est un nouvel espace à s’approprier ! Il existe déjà des plate-formes pour communiquer avec ses objets et pour qu’ils s’interconnectent : une belle rencontre entre science, technologies et usages sociaux. La question reste : quel sera l’espace de rencontre entre hommes et objets, quelle plate-forme viendra surplomber les réseaux existants ?

A propos de l'auteur

J'exerce le beau métier de Community Manager. J'ai vécu internet avec le 56k et msn, mais je me mets au goût du jour, l'innovation par le digital c'est mon dada (hiha).