Beacons, 22 utilisations hors magasin à connaître avant 2015

13

Bien que totalement étrangère aux raisons politiques pour lesquelles la Corée du Nord a piraté Sony Pictures, Snapchat a vu toute sa stratégie révélée au grand public. Ceci est dû au fait que le PDG du Studio Hollywoodien Michael Lynton, dont la messagerie a été massivement hackée, siège au conseil d’administration de la startup, dont le principal service permet de partager des photos et vidéos éphémères.

Ses échanges avec Evan Spiegel, CEO de Snapchat, ont été divulgués sur Internet mercredi 17 Décembre, révélant notamment une officialisation du refus du rachat de la firme par Facebook, qui avait pourtant proposé 3 Milliards de Dollars pour le petit fantôme, mais aussi plusieurs acquisitions jusque là secrètes, dont le service Scan.me, service spécialisé dans la génération de QR Code et la technologie iBeacon, pour la belle somme de 50 Millions de Dollars. Difficile aujourd’hui de prédire quelle utilisation Snapchat compte en faire. En revanche, ceci confirme l’intérêt que portent de plus en plus d’entreprises sur cet usage récent.

Beacon-Model

Pour rappel, la technologie iBeacon n’est pas à confondre avec le NFC (Near Field Communication), que l’on utilise couramment via nos cartes de transport, ou maintenant de crédit pour des petites sommes, mais aussi via nos smartphones qui deviennent alors un lecteur d’étiquettes électroniques, ou un outil de paiement et d’échange de données. Présenté par Apple courant 2013, iBeacon est un composant logiciel basé sur la technologie Bluetooth, très répandue, que l’on utilise par exemple pour connecter son device à une enceinte sans fil. Fonctionnant sur le principe de la microlocalisation, il permet d’estimer la proximité d’un smartphone par rapport à un point donné, représenté par une balise. Cette dernière, qui n’est en fait qu’un simple boitier construit par des startups telles que Qualcomm, Estimote ou Swirl, contenant un micro-ordniateur et une puce Bluetooth, émet un signal, qui, dans le cas où elle est disposée dans un magasin, sera un message de bienvenue, une offre spéciale, la description d’un produit exclusif. Pas de panique en revanche, deux conditions sont préalablement nécessaires à la réception de ces signaux : la possession de l’app dédiée… et l’activation du Bluetooth par le détenteur du device.

Macy’s, Mac Donalds, Darty, Apple… on ne compte plus les marques qui utilisent aujourd’hui cette technologie pour proposer à leurs clients un parcours personnalisé ainsi qu’une expérience personnelle exclusive (ceci peut d’ailleurs faire si vous le souhaitez l’objet d’un article à part entière, dites-le-moi tout simplement en commentaire). Cependant, il s’avère que la technologie BLE (Bluetooth Low Energy) sur laquelle repose donc le Beacon n’est pas utilisée exclusivement au service du géofencing en magasin, procédé qui consiste en la définition de frontières virtuelles permettant la détection de consommateurs dès qu’ils se rendent dans la zone concernée, pour déclencher l’envoi de promotions produit directement sur leur mobile.

Voici donc une sélection d’utilisations de la technologie Beacon dans différents secteurs:

 

Sport

MLB

iBeacon-in-Stadium-MLB

Un des premiers grands déploiements de Beacons a été réalisé par la MLB, la ligue de Baseball Américaine. En effet, depuis Mars 2014, la quasi-totalité de ses 30 stades permet aux visiteurs équipés de l’application nommée At The Ballpark de se checker automatiquement à l’entrée, de se repérer dans le stade ainsi que de commander de quoi se restaurer au stand le plus proche, en bénéficiant d’offres promotionnelles. Le projet est entré dans sa seconde phase en Juillet dernier, dans le but de proposer aux visiteurs des contenus interactifs exclusifs tels que des vidéos.

 

Ibeacon et entreprises

Replicon

La société Replicon utilise le Beacon en guise de pointeuse pour ses employés. L’application identifie ces derniers lorsqu’ils entrent ou sortent des bâtiments, et calcule ainsi leur temps de travail précis. Cette solution leur permet de gagner en fluidité, de supprimer les outils de pointage et donc par la même occasion de réduire les coûts.

 

Ministère de la Santé et des Services Sociaux des Etats-Unis

Le Beacon peut aussi vous aider à perdre du poids. La preuve, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux des Etat-Unis a truffé plusieurs départements de son bâtiment basé à Washington de iBeacons dans le but de favoriser l’activité physique de ses employés. Comment ? En leur proposant le chemin le plus long possible pour se rendre d’un point A à un point B, afin de leur faire effectuer les plus de pas possibles.

 

Transports

Taxi Magic

Beacon Taxi Magic

Avez-vous aussi un ami qui a tout fait pour que vous utilisiez son code Uber ? Si vous acceptiez son deal, vous disposiez de 10€ de réduction sur votre première course. De son côté, votre ami lui aussi recevait un code de 10€, ce qui était le cas pour chaque membre inscrit grâce à lui. Curb, anciennement nommée Taxi Magic, s’appuie sur ce principe de parrainage, mais à la différence que ceci se fait avec des gens que vous ne connaissez pas. Lorsque vous prenez une course, l’appli transforme votre smartphone en Beacon, qui va envoyer ce message de réduction partagée aux utilisateurs « passifs » de l’app que vous croisez. La start-up réfléchit d’ailleurs à la manière de partager le paiement du trajet entre utilisateurs, toujours grâce au Beacon.

 

STM Montréal

Faire des trajets en transport en commun une chasse aux offres et aux réductions ? C’est le pari que la STM (Société de Transports de Montréal, l’équivalent de la RATP) a fait, en disposant chez les commerces partenaires de l’opération pilote débutée en Mai 2013 des iBeacons ayant pour rôle de délivrer des messages promotionnels aux voyageurs disposant de l’application mobile test. Selon Pierre Bourbonnière, Directeur Marketing de la société de transports, l’appli STM Merci dont la sortie officielle est prévue début 2015, devrait pouvoir générer des revenus de 16M$ en 3 ans.

 

Easyjet

Beacon Aéroport

Easyjet est une des nombreuses compagnies à tester le Beacon en aéroport, comme c’est le cas ici à Gatwick, Luton et Charles de Gaulle. Des Beacons sont placés stratégiquement afin d’améliorer la proximité avec les voyageurs disposant de l’application Easyjet Mobile, notamment lors d’étapes clés comme le passage de la douane, le check-in, embarquement…

 

Automatic App

Cette application mobile, jumelée à son boitier dédié, permet à tout conducteur de récolter les données concernant ses trajets et sa consommation en voiture. Elle utilise la technologie iBeacon, et a pour projet de faire gagner du temps aux utilisateurs dans certaines situations telles que le paiement à la sortie d’un parking.

 

Education

Behere

Behere est une application permettant à un professeur de mieux gérer sa classe. Dans le cas ou lui et ses élèves la possèdent sur leur smartphone, elle détecte automatiquement les élèves entrants et sortants de la classe. Dans le cas de cette application, c’est le device du professeur qui agit comme un iBeacon. De plus, Behere permet au professeur de gérer les demandes d’aide de ses élèves, qui disposent d’un bouton pour le solliciter. Actuellement en phase de test avec des écoles partenaires, BeHere est disponible sur l’app store.

 

Clevedon Handbook Project

Clevedon Handbook Beacon Project

Créée par un élève de 15 ans et le directeur de son école, cette application permet aux écoliers de recevoir des contenus éducationnels personnalisés en fonction de leur emplacement dans l’établissement. L’école située aux alentours de Bristol a validé le projet après une phase test concluante, et ne devrait pas tarder à être imitée par les établissements voisins.

 

Hotellerie / Restauration

Hilton

Plusieurs chaines d’hôtels de luxe se sont aussi lancés dans la course à l’utilisation de balises beacon. Tel est le cas de Hilton, qui a annoncé vouloir équiper tous ses établissements américains d’un système de déverrouillage des portes de chambres via smartphone. Cette option complétera l’application permettant déjà de s’enregistrer de manière autonome ou de choisir sa chambre.

 

Downtown

Dans certains restaurants de Palo Alto et ses environs, en Californie, c’est sous la table que les visiteurs peuvent trouver des Beacons. Ces derniers, couplés à l’’application Downtown, permettent d’identifier les clients et d’analyser la provenance des commandes dans l’établissement, mais surtout de payer via le smartphone.

 

Culture

Coachella

Coachella Beacon

Pour son édition de 2014, le festival a proposé à ses participants de télécharger gratuitement une appli qui, grâce aux Beacons installés de part et d’autre de l’enceinte, leur permettait de se repérer, mais aussi d’être avertis des évènements à venir dans la zone ou ils se trouvaient.

 

Musée Rubens

Après une phase test concluante lancée début 2014, la Maison de Rubens à Anvers propose une visite guidée orchestrée par les iBeacons répartis dans tout le musée. Le visiteur est invité à télécharger l’application mobile dédiée, puis, étant dès lors géo-localisé, il n’a plus qu’à progresser dans le bâtiment, cette dernière délivrant de manière autonome le contenu relatif à l’œuvre devant laquelle ce dernier se trouve, ainsi qu’une expérience interactive inédite.

 

Odeon Cinemas

odeon_cinema Beacon

Les Beacons sont aussi dans le viseur des exploitants de salles de cinéma et de salles de spectacles. On peut citer la chaine britannique Odeon, qui teste en ce moment son application permettant aux utilisateurs de bénéficier d’offres spéciales, mais aussi de se repérer dans le complexe, et enfin de regarder des bandes-annonces en exclusivité.

 

Orange Country Library

Le Beacon en vient même à s’associer avec le monde matérialisé, comme nous le montre l’initiative du directeur de la bibliothèque d’Orange Country, qui a fait installer une douzaine de beacons dans l’établissement. Depuis le 1er Novembre, ils permettent par exemple d’informer les visiteurs du rayon culinaire des livres déjà réservés, ou du déroulement de futurs ateliers de cuisines auxquels ils peuvent participer… oui, nous sommes en effet devant un cas de bibliothèque de luxe.

 

Banque

Barclays

barclays-beacon-710x434

Depuis le début du mois, et ce jusqu’à fin février, Barclays teste le Beacon via son agence de la ville de Sheffield en Angleterre. En effet, à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, la banque a mis au point un dispositif visant à mieux accueillir ses clients, notamment ceux disposant d’une mobilité réduite. Ces derniers ont la possibilité de notifier leur incapacité dans leur profil, via l’application mobile mise au point à cet effet, afin qu’un intervenant puisse les accueillir au mieux dès leur arrivée, qui est détectée par le Beacon installé à l’entrée de l’agence.

 

Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel Arkéa, de son côté a aussi adopté l’idée en développant en interne une app mobile permettant aux conseillers de reconnaître les sociétaires dès leur entrée dans l’agence, de connaître le sujet de leur visite et donc d’anticiper leurs questions ou les opérations qu’ils souhaitent réaliser, dans le but de gagner en efficacité et en temps. Ce dispositif est déployé dans les trois fédérations régionales du groupe (Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et Massif Central).

 

Santé / Handicap

CHU de Lausanne

Le domaine de la santé a de fortes chances d’être un de celui qui va le plus utiliser le Beacon. La première concrétisation de cette prédiction est mise en place par le CHU de Lausanne, en Suisse. Des iBeacons ont été installés dans les zones d’accès de l’hôpital, ce qui fait que lorsqu’une personne ayant l’application y pénètre, son smartphone affiche automatiquement des données de première importance pour les médecins telles que le groupe sanguin, les traitements en cours, les allergies, le proche à contacter…

 

Wayfindr

Basé à Londres, le studio de design Ustwo travaille depuis l’été 2014 en collaboration avec la Royal London Society for Blind People (RLSB) sur un projet d’aide aux aveugles et mal voyants dans le but de les aider à être plus indépendants lors de leurs déplacements dans le Tube Londonien. Encore en phase de test, le service consiste à localiser par triangulation la personne grâce à des Beacons répartis dans le métro et à l’appli mobile Wayfindr, qui via des écouteurs à conduction osseuse lui transmet la direction à prendre. Une phase test est en cours d’élaboration.

 

Opérations de communication

Nivea

En Avril dernier, Nivea a offert aux lecteurs de plusieurs magazines brésiliens des bracelets équipés d’un dispositif iBeacon. En le mettant au poignet de leur enfant et en téléchargeant l’application dédiée nommée « Nivée Protège », les lecteurs étaient ainsi assurés que les petits ne s’éloignent pas trop d’eux, notamment sur la plage. Le concept de bracelets babysitters est en plein essor, porté par des projets tels que Lineable, qui a bouclé avec succès sa campagne de crowdfunding en il y a un mois.

 

Fabergé

egg Fabergé beacon

Fabergé a sponsorisé la plus grande chasse au Beacons jamais organisée. Début Avril, ce sont très précisément 265 œufs abritant chacun un beacon qui ont été cachés dans les rues de New York. Les chasseurs en téléchargeant l’app mobile « Big Egg Hunt » créée par Saatchi & Saatchi NY, et en se checkant à proximité d’un œuf s’inscrivaient automatiquement à une tombola pour gagner un des trois pendentifs mis en jeu par la marque de luxe. Bilan de la chasse, plus de 17 000 téléchargements, pour environ 124 000 check-ins.

 

Nearables

Difficile d’anticiper les évolutions des nearables et de leur utilisation dans le futur. Le principe de ces objets se greffant à tout support et le rendant connecté (et donc quasi-impossible à perdre) est très bien expliqué dans cet article :

 

Un petit focus cependant sur une utilisation assez originale de ces objets : sur les mannequins de vitrine. Depuis Mars dernier, grâce au service VMBeacon, les mannequins prennent la parole même quand le magasin est fermé. Mieux, ils deviennent des vendeurs, puisque, dotés d’un beacon, ils permettent au passant de recevoir sur son smartphone les informations relatives aux articles qu’ils portent, mais aussi de les acheter en ligne.

 

Alors, combien en connaissiez-vous déjà ? D’autres utilisations que j’aurais oubliées ?

Quoi qu’il en soit, on voit bien que chacun tente donc de s’approprier ces petits boitiers et de s’en servir à sa façon. D’une manière générale, on s’aperçoit sans surprise que la majorité des solutions présentées ont pour but d’informer ou de faire consommer. On note aussi qu’elles effacent dans plusieurs cas la notion de contact humain, alors qu’elles ne sont pas forcément absolument nécessaires. Cependant, comme vu dans chacun des cas, l’aval de l’utilisateur est requis pour permettre l’utilisation du Beacon. A ce jour, un seul cas d’utilisation officieuse est connu. Il s’agit de l’affaire de la régie publicitaire Titan, qui a caché plus de 500 boitiers dans ses cabines téléphoniques afin de traquer les déplacements des New-Yorkais. Démasquée par Buzfeed, l’entreprise n’a eu d’autre choix que de tous les retirer sous la pression de l’opinion publique, poussée par les associations de défense de la vie privée locales.

La technologie BLE est incontestablement en train d’ouvrir de nouvelles portes à l’expérience utilisateur.

Bien qu’ils aient été les premiers à l’exploiter, il s’avère, comme le souligne ABI Research, que ça n’est pas aux distributeurs dont le Beacon va profiter le plus. En effet, le futur de cette technologie semble résider dans son utilisation dans le monde de l’entreprise, de la santé, et surtout dans l’internet des objets, comme le montre le succès de la campagne de crowdfunding de Airfy, qui va, grâce à des Beacons placés de part et d’autre de votre maison, vous permettre d’allumer la lumière ou votre TV à votre passage, dans le cas ou vous avez votre smartphone en poche bien entendu.

A propos de l'auteur

Co-founder @uman_app | Writer @Siecledigital | Artist @Opprefish | Scaling, leaning, serendipiting and verticaling as much as I can