Hier se tenait aux Docks de Paris la première édition de Marketing Day organisé par E-marketing.fr.

Google, IBM, Orange, SAP, Nestlé, L’Oréal, Air France… De grandes entreprises offline et online se sont relayées au cours de la journée pour parler surtout digital et innovation. Siècle Digital était très heureux de pouvoir assister à ces rencontres et échanges de qualité.
Compte-rendu de cette journée en trois idées clés que nous allons développer : créativité, sensorialité et collaboration.

Marketing Day évènement Paris 2014

La créativité au centre de la stratégie marketing

C’est bien connu : le beau métier du marketing nous a toujours vendu du rêve. Les publicitaires répondent à nos besoins ,mais bien souvent les créent. Comme disait très justement Jean Dujardin dans 99 Francs : Ce sont les marketeurs qui décident aujourd’hui ce que les consommateurs voudront demain… Oui, mais non plus tout à fait ! Le métier du marketing est en train d’évoluer, et dans l’avenir numérique, le client aura de plus en plus de contrôle. Ce produit que nous voulions tous, dont nous avions besoin sans nous en rendre compte, ce produit nous pouvons le créer, ou du moins aider les entreprises à le créer. C’est l’idée qui nous a le plus marqué dans la keynote d’ouverture de Carlo d’Asaro Biondo, Président des opérations EMEA Google : pour illustrer cette idée, il a utilisé l’exemple des Google Glass qui selon lui n’étaient pas parfaites. En effet, même avec un benchmark sans faille, il est impossible de prévoir totalement l’utilisation d’un produit au préalable. La fonction la plus utilisée des Google Glass s’est révélée être la vidéo, que ce soit chez les particuliers ou professionnels (milieu médical, distribution, éducation…). Dans la nouvelle version du produit, l’outil vidéo sera donc optimisé en priorité : c‘est in fine le client final qui va faire évoluer le produit et ses usages.

Le marketing est donc maintenant tourné plus que jamais vers le consommateur. La créativité va être multicanale et multiforme. Mais l’innovation résidera toujours dans la simplicité, dans l’ergonomie et l’exhaustivité selon Google. Répondre donc à des besoins simples avec des outils technologiques de qualité et accessibles à tous.

L’innovation ne veut pas dire seulement nouveaux produits, mais aussi amélioration de produits déjà existants du quotidien : ce qui explique l’avènement des objets connectés.

Des technologies de plus en plus sensorielles

Une révolution paradoxale est en marche : alors que la technologie tend de plus en plus vers la dématérialisation des contenus, la tendance est aux objets connectés. Le virtuel devient donc bien réel, des objets connectés que nous pouvons toucher et qui entrent dans notre quotidien, qui connectent notre vie. D’ailleurs, d’après Carlo d’Asaro Biondo il n’existe plus deux entités distinctes : le monde virtuel fait maintenant pleinement parti du monde réel, les deux mondes sont maintenant liés et interagissent ensemble.

Brosses à dents connectées, lunettes intelligentes, montres capables de surveiller notre poids et notre sommeil, capteurs, robots, … Les objets étaient à l’honneur de ce marketing day, si bien que nous développerons les découvertes faites pendant cette journée dans un second article. Mais on ne peut pas résister à vous faire voir une vidéo trop cute de Nao qui danse et qui tombe pour cause de sol pas très palpable pour vous faire patienter.

L’innovation se tourne de plus en plus vers la sensorialité : les capteurs de mouvements enregistrent nos déplacements et le battement de notre cœur,  nous pouvons sentir ce même cœur s’emballer dans des montagnes russes pourtant fictives grâce à un casque de réalité virtuelle (ou comment s’amuser à Disney sans bouger de chez soi), nous voulons faire un câlin à un robot trop mignon. La technologie est donc capable maintenant de nous faire ressentir des choses et d’agir directement sur notre comportement.

C’est pourquoi le QE, dit Quotient Emotionnel est de plus en plus important dans la mise en place d’une stratégie marketing, bien plus que le QI. Il faut être à l’écoute de l’émotion de ses clients et leur en procurer de nouvelles afin de pouvoir toucher le public et se pérenniser.

Et cette sensorialité ne s’arrête pas aux produits seulement. Jeux ludiques sur le toucher et l’odorat, images et impressions 3D, le marketing passe maintenant par le commerce cognitif pour attirer le consommateur et le faire entrer dans un magasin ou s’intéresser à une marque. Car encore une fois le client ne veut plus être simplement spectateur dans sa consommation, il veut être le principal acteur de celle-ci.

La collaboration au cœur de l’innovation

La créativité est maintenant personnalisée : lors d’une présentation produit ou d’un service, la première chose que va se demander le client, c’est qu’est-ce que ça peut lui apporter. La satisfaction client reste avant tout un plaisir personnel. Il faut donc toujours être à l’écoute et partager avec lui afin d’avoir un meilleur relationnel et une compréhension du marché et de ses évolutions. Le marketing se réinvente d’après Google : il faut  à présent individualiser la communication du client pour mieux collaborer avec lui. Enfin, même si le consommateur a déjà adopté votre produit, il est important de garder un contact avec lui afin de trouver des pistes d’amélioration. La fidélisation viendra dans l’après-vente.. En plus de raconter son histoire, l’entreprise fera participer le client afin d’enrichir le produit existant, ou encore mieux, certaines personnes pourront s’engager dans la création d’un nouveau projet avec le crowdfunding : on passe donc du storytelling simple au storymaking. L’innovation peut venir de différents acteurs à différents niveaux.

Marketing Day évènement Paris 2014

Le nouveau marketing 3.0 doit donc être à l’écoute, proche de son client qui recherche de plus en plus de contact, synthétique, mobile et innovant. Il doit surtout être capable d’évoluer en même temps que le consommateur et prévoir ses attentes.

Merci à e-marketing.fr pour cette journée riche en idées et à l’année prochaine !