La société de logiciels de sécurité McAfee a confirmé en début de semaine qu'elle était sur le point d’être privatisée par un groupe d'investisseurs dans le cadre d'une opération évaluée à plus de 14 milliards de dollars. La révélation de l'opération, initialement par Bloomberg, avait fait bondir le cours de McAfee de plus de 20 % au Nasdaq la semaine dernière.

Souhaitant profiter de la croissance du secteur de la cybersécurité, un consortium d’investisseurs est en passe d’acquérir le géant américain des antivirus informatiques McAfee pour 14 milliards de dollars. La société a confirmé avoir conclu un accord définitif avec les fonds américains Advent, Crosspoint Capital, CPP Investment (Canada), GIC, ADia (Abu Dhabi) ainsi que le fonds britannique Permira pour retirer la société de la cote.

Le consortium rachètera ainsi les actions ordinaires en circulation pour 26 dollars l'unité, dans le cadre d'une opération entièrement en numéraire, qui valorise la société américaine à environ 12 milliards de dollars (auxquels il faut ajouter une dette d’environ 2 milliards). Ce montant correspond à une prime de 22,6% par rapport au cours de clôture de McAfee le 4 novembre 2021, dernière séance de cotation avant que le Wall Street Journal ne fasse état des négociations entre les deux parties. Toutefois McAfee a intégré une clause de "go shop" dans l'accord, une pratique assez courante qui lui donne 45 jours pour trouver un meilleur prix et qui permet de prouver aux actionnaires que la société a cherché à leur obtenir le meilleur prix possible.

Basé en Californie, McAfee est surtout connu du grand public pour son activité de logiciels de protection contre les malwares. Une activité en pleine croissance qui a connu une accélération pendant la pandémie et qui permet à la société de renouer avec les bénéfices après plusieurs années de pertes. À l’annonce de ses derniers résultats trimestriels, la société a fait état d'un chiffre d'affaires net de 491 millions de dollars, en hausse de 24 % par rapport à l'année précédente, et de 640 000 nouveaux abonnés pour un total de plus de 20 millions d'abonnés. Visiblement séduits par les perspectives de croissance à venir. Brian Ruder, coresponsable de la technologie chez Permira, a souligné que l'acquisition intervient à un moment où la sécurité est une grande préoccupation sur le marché des consommateurs. « Le besoin de services de protection en ligne personnalisés, innovants et intuitifs n'a jamais été aussi grand », a-t-il déclaré dans un communiqué. Un marché qui devrait atteindre les 150 milliards de dollars en 2021, soit une hausse de 12 % par rapport à 2020, selon le cabinet d’étude Gartner.

Cette opération vient animer la vie d’une entreprise à l’histoire déjà bien mouvementée. Débutant dans les années 1980 en vendant des logiciels de pare-feu, la société informatique était entrée en Bourse une première fois en 1992, puis une seconde en 1999 après une fusion, avant d'être rachetée et sortie de la cote par Intel en 2011 pour 7,7 milliards de dollars. En 2014, la société a changé de nom pour devenir Intel Security avant qu'Intel ne vende une participation majoritaire à TPG en 2017 pour 4,2 milliards de dollars et change le nom en McAfee. Puis en octobre 2020 l'entreprise est revenue sur le marché boursier public mais en se concentrant sur son activité grand public après avoir vendu son activité Entreprise à la société de capital-investissement Symphony Technology Group pour 4 milliards de dollars en juillet.

L'acquisition doit toutefois encore être approuvée par les actionnaires de McAfee, ainsi que par divers organismes de réglementation, mais si elle parvient à franchir ces obstacles, l'opération devrait être conclue au cours du premier semestre de l'année prochaine. Les sociétés du groupe d'investisseurs fourniront chacune des ressources financières et opérationnelles à McAfee mais la façon dont elle sera gérée n’est pas encore claire.