Après plus de 10 ans d’existence, Trustpilot envisage d’entrer en bourse. Snobant les places européennes, ou même Wall Street, c’est à Londres qu’elle envisage de s’indexer. L’opération lui permettrait de lever plus de 40 millions d’euros tout en intégrant la liste des licornes européennes.

Dans le cadre de son entrée en bourse à Londres, l’entreprise ouvrirait 25% de ses actifs. Également, du fait de sa valorisation, Trustpilot serait éligible pour figurer dans l’indice FTSE qui regroupe les 100 entreprises les mieux capitalisées du LSE (London Stock Exchange).

« Dans l'ensemble, Londres était le choix le plus naturel. Il y a une scène technologique émergente très forte dans la City, elle a beaucoup de liquidités et c'est l'un des marchés les plus importants pour nous ; nous sommes une marque très connue au Royaume-Uni et l'introduction en bourse nous aidera à renforcer encore cette position, » explique Peter Holten Mühlmann, PDG et fondateur de Trustpilot.

Peter Holten Mühlmann, PDG et fondateur de Trustpilot

Peter Holten Mühlmann, PDG et fondateur de Trustpilot.

Lancée en 2007, Trustpilot a déjà certifié plus de 120 millions d’avis client. Face à la recrudescence des faux avis sur internet, la plateforme est devenue un symbole de confiance pour les internautes. Les e-commerçants l’ont bien compris, et arborent sur leur site un widget présentant leur notation. Chaque mois, Trustpilot enregistre 6,55 milliards d’impressions pour ce module. Si elles souhaitent utiliser ses services, les entreprises doivent souscrire à un abonnement. Depuis 2018, ses revenus ont progressé de près de 60% pour passer la barre de 100 millions de dollars en 2020. Alors qu’il compte 19 500 clients, dans les années qui viennent, « les entreprises utilisant Trustpilot pour indiquer qu'on leur fait confiance se chiffreront en millions » spécule le PDG de l’entreprise.

Aux côtés de Trustpilot, la bourse londonienne attend une autre entrée en bourse de taille pour cette année. En effet, les experts s’attendent à ce que Deliveroo dévoile un projet d’IPO incessamment sous peu. Le durcissement la régulation européenne sur les travailleurs à la tâche à venir devrait certainement accélérer les choses.