Le télétravail est, depuis plusieurs semaines, devenu obligatoire pour la majorité des employés. Suite à la pandémie de COVID-19, les entreprises ont dû revoir l’organisation du travail et créer de nouvelles habitudes. Beaucoup d’employés bénéficient pour déjeuner le midi de titres restaurants afin de réaliser des économies sur leur repas. Ce chèque (ou cette carte) est un avantage attribué aux salariés leur permettant une pause pour déjeuner moins cher durant une journée de travail. Les journées de travail étant chamboulées, est-il encore possible de les utiliser ?

Quelle utilisation des titres-restaurants ?

Les titres-restaurants sont un avantage que l’employeur peut offrir à ses salariés, en prenant en charge une partie des frais de déjeuner lors de sa journée de travail. En fonction des entreprises, le montant du titre-restaurant varie. C’est un avantage social, qui n’entre pas dans la rémunération ; à ce titre il est intéressant pour le salarié et l’employeur.
Il est destiné à permettre aux salariés d’acheter un repas, une préparation alimentaire consommable ou encore des fruits et légumes, dans les établissements les acceptant. Parmi les établissements, on retrouve les restaurants, les boulangeries, les commerces alimentaires, supermarchés et bien d’autres…

Ils peuvent être utilisés durant les jours de la semaine où l’employé travaille, le midi et/ou le soir, mais également le samedi. Cependant, le dimanche et les jours fériés, il n’est normalement pas possible de les utiliser. Dans la pratique, cela dépend de la politique définie dans le cadre du dialogue social d’une entreprise ou d’un établissement. Seuls les salariés travaillant les dimanches et jours fériés peuvent utiliser leurs titres-restaurants durant ces jours, s’ils ont reçu au préalable l’accord de l’employeur.

Comment utiliser les titres-restaurants en télétravail ?

Avec le confinement, comment les employés peuvent-ils les utiliser ? Pour les salariés en télétravail, il n’y a aucun changement. Un employé, qu’il soit en télétravail ou sur site, bénéficie des mêmes droits et donc de la possibilité d’utiliser des titres restaurants. Tous les salariés doivent ainsi recevoir leur ticket restaurant ou leur chèque déjeuner d’entreprise. Ils pourront ensuite se rendre dans les établissements partenaires pour les dépenser, à défaut de pouvoir se rendre au restaurant. Pour les personnes au chômage partiel, si le contrat de travail est suspendu, l’entreprise a la possibilité de suspendre les Chèque Déjeuner d’entreprise ou les titres restaurants.

Enfin, depuis plusieurs années maintenant, les titres-restaurants sont dématérialisés. Une carte vient ainsi remplacer le traditionnel carnet ou Chèque Déjeuner (maintenant UpDéjeuner). Pour l’utiliser, vous disposez d’un code confidentiel et pouvez consulter à tout moment le solde de votre compte sur votre application mobile. Ces cartes permettent ainsi aux salariés de payer le montant exact de leurs dépenses, dans la limite de 19 euros par jour.

Vers une augmentation du plafond du titre restaurant !

Autre information récemment annoncée, le plafond d’utilisation du ticket restaurant va passer de 19 euros, à 38 euros. Dans le cas très particulier du COVID-19, à la réouverture des restaurants, le plafond quotidien de dépense devrait être porté en effet à 38€ pour les repas pris dans les restaurants et ceci tous les jours de la semaine. On devrait pouvoir aller en famille, entre amis au restaurant et payer avec ses titres-restaurants, et ceci, probablement jusqu’à la fin de l’année.

Vous l’aurez compris : même si vous êtes confinés et que vous télétravaillez, vous pouvez tout à fait continuer d’utiliser votre titre restaurant pour faire des courses alimentaires et bientôt pour retourner au restaurant et retrouver la convivialité de ces repas partagés entre amis, collègues. ! Si le titre restaurant est l’avantage social préféré des français, ce n’est pas par hasard, il nous ressemble tellement !