Cédric O est le secrétaire d’État au Numérique. Lors d’une réunion à Lyon, comme le relaie 01net, il a affirmé son engagement pour agir face à l’illectronisme, autrement dit l’inhabilité numérique, et a annoncé un nouveau budget de 30 millions d’euros, dédié aux Pass numériques. Cette somme vient s’ajouter aux 10 millions accordés il y a un an, lors du lancement de l’opération. Un autre projet, totalement détaché du gouvernement est lui aussi connu, Mark Zuckerberg est à la tête d’une formation au numérique, en partenariat avec Pôle Emploi pour former 50 000 personnes.

Qu’est-ce que l’illectronisme ?

Le terme illectronisme renvoie à la fracture du numérique qui concerne environ un quart des français. Il s’agit en fait d’un néologisme qui n’est autre que la contraction des termes illettrisme et électronique. Pour définir le terme d’illectronisme, on pourrait parler analphabétisme numérique. En détail, illectronisme, ou inhabilité numérique qui est le terme recommandé par la Commission d’enrichissement de la langue française, est la difficulté d’une personne, voire son incapacité à utiliser divers objets numériques et les outils informatiques liés en raison d’absence de connaissances sur leur fonctionnement.

6 à 7 millions de personnes en situation d’illectronisme

L’an passé, l’État a soutenu le déploiement national des pass numériques. Ces derniers se matérialisent sous forme de carnets de plusieurs chèques contre lesquels des personnes peuvent accéder à un ou plusieurs ateliers d’accompagnement au numérique. Si initialement, 10 millions d’euros étaient alloués à ce projet, le secrétaire d’État a annoncé le déblocage d’un budget de 30 millions d’euros, car aujourd’hui le nombre de personnes ayant besoin d’être accompagnées est important. 6 à 7 millions de personnes seraient en situation d’illectronisme.

Ce budget de 30 millions d’euros est financé, à hauteur de 50% chacun par l’État et les collectivités territoriales. C’est là une modification apportée par rapport au lancement de l’opération. Initialement, l’État devait financer 60% du pass.

Des pass numériques distribués d’ici mai 2020

Depuis le début de l’opération, plus de 200 000 personnes ont été accompagnées. Toutes ont ainsi bénéficié de 10 à 20 heures de formations, en participant à plusieurs ateliers. Le gouvernement s’est fixé un premier objectif à court terme : former un million de personnes grâce aux pass numériques.
Pour rendre cela possible, de nouveaux pass seront distribués d’ici le mois de mai prochain. Ils seront destinés aux publics prioritaires et ceux-ci pourront les obtenir par le biais d’acteurs locaux, appartenant aux collectivités et groupements de leurs régions.

Cédric O a déclaré que sa présence à Lyon incarnait “La dualité du numérique. D’un côté, il y a un sujet de service public qui est l’urgence de rendre accessible le numérique à tous et toutes, et de l’autre celui du numérique comme une opportunité à saisir”.