Europol vient d’annoncer la fermeture de Wall Street Market, deuxième plus grande marketplace du Dark Web, et de Silkkitie (aussi appelée Valhalla ), une autre immense plateforme. Cela s’est déroulé dans le cadre d’opérations mondiales simultanées pour faire tomber les sites vendant des marchandises illégales. Dans le cadre de ce travail, différentes polices du monde ont arrêté des responsables et des fournisseurs du Wall Street Market, en collaboration avec Europol et différentes autorités américaines.

C’est un grand pas dans la lutte contre la cybercriminalité. Après avoir fait tomber Wall Street Market, deuxième plus grand marché noir numérique du monde avec 1 million d’utilisateurs et 5400 fournisseurs, et Valhalla, les polices de par le monde ont aussi réussi à capturer plusieurs figures du Dark Web.

La police d’Allemagne a arrêté trois hommes qui auraient dirigé Wall Street Market. Dans le même temps, une opération coordonnée d’Europol, de la police néerlandaise et du FBI a permis l’arrestation de deux importants fournisseurs de stupéfiants de la plateforme à Los Angeles. Selon Europol, ces arrestations ont permis de saisir les ordinateurs utilisés pour organiser le marché illégal, ainsi que plus de 550 000 € en espèces. Elle aurait aussi permis de saisir plus d’un million d’euros en cryptomonnaie, des voitures de luxe et d’autres preuves de l’organisation d’activités dans la clandestinité.

Selon Europol, les autorités finlandaises, après avoir fait fermer Silkkitie, ont aussi saisi une quantité importante de bitcoins. La plateforme était fermée depuis le début de l’année, mais Europol n’avait pas révélé l’information jusque-là. Après sa disparition, plusieurs fournisseurs de stupéfiants avaient commencé à se tourner vers le Wall Street Market.

Ses trois responsables présumés en Allemagne s’apprêtaient à s’enfuir après avoir saisi toute la cryptomonnaie concentrée sur leur marketplace – une somme estimée à 11 millions de dollars. Ils seront condamnés pour deux chefs d’accusation : entente en vue de blanchir de l’argent et la distribuer et entente pour distribuer des substances prohibées.

Les polices de par le monde s’activent pour résoudre les problèmes liés aux activités illégales sur le net. En juin 2018, la police américaine avait arrêté 35 trafiquants de drogues et d’armes agissant par le biais du Dark Web.