Cybersécurité

35 trafiquants de drogues et d’armes sur le darknet arrêtés aux États-Unis

Une importante quantité de drogues et d'armes a été saisies au cours d'une importante opération d'infiltration.

35 personnes ont été arrêtées aux États-unis dans une opération d’infiltration inédite ciblant des vendeurs du darknet. Les agents ont saisi de la drogue et des armes, pour une valeur totale de 23,6 millions de dollars.

Le ministère de la Justice a annoncé ce mardi, la « première action d’infiltration à échelle nationale pour cibler des vendeurs de marchandises illicites sur le darkweb« . Cette opération a impliqué pas moins de cinq agences fédérales dont le ministère de la justice, les renseignements de la sécurité intérieure (HSI), les services secrets américains, l’inspection des services postaux, et la DEA (la police fédérale chargée de la lutte contre le trafic de stupéfiants). Des agents du HSI sont parvenus à infiltrer des réseaux de stupéfiants et de trafics d’armes en se faisant passer eux mêmes pour des blanchisseurs d’argent.

Cette arrestation d’envergure est le point d’orgue d’une enquête ayant durée plus d’un an avec pour cible plus de 65 réseaux impliqué dans 90 affaires différentes. Parmi les biens saisis lors des perquisitions, des stupéfiants dont des opioïdes, 3,6 millions de dollars en or et en espèces, des dispositifs miniers Bitcoin, des crypto’ d’une valeur de plus de 20 millions de dollars et plus de 100 armes, dont un lance-grenades. L’identité des vendeurs n’a pas été révélée, mais il s’agirait d’individus entre 21 et 34 ans dont plusieurs vivaient à New York et en Californie.

Si cette opération n’est qu’une goutte d’eau dans l’immensité des vendeurs illégaux du darkweb, il s’agit pour le gouvernement américain de montrer que cet espace n’est pas hors d’atteinte. Une opération d’infiltration de moindre ampleur avait d’ailleurs déjà été menée par le FBI, Europol et la police néerlandaise.

SOURCE.

Send this to a friend