En ce premier avril, le web est pour l’occasion rempli de canulars. Toutefois cette coutume n’est pas partagée par tout le monde. Microsoft a par exemple défendu à ses employés de participer à ce jour particulier. À l’inverse, Google est un grand adepte des poissons d’avril. La firme de Mountain View ne se contente pas d’une simple blague, très souvent plusieurs apparaissent au fil de la journée. Cela peut aller d'un simple article de blog ou d'une vidéo à un gag élaboré concernant une nouvelle fonctionnalité.

Aujourd’hui, comme chaque année, Google a fait très fort. À l’occasion Venture Beat a listé toutes les boutades de la filiale d’Alphabet.

Google Maps a mis la barre haute. Comme à son habitude le service de cartographie en ligne a développé un mini jeu sur son application mobile ainsi que son site web. Cette année il est possible de jouer à Snake dans différentes villes du monde comme San Francisco, à São Paulo, à Sydney ou encore Tokyo, directement depuis Google Maps.

Il est possible de jouer à Snake sur Google Maps

Google Japon a aussi été très créatif. Cette année le Japon a intégré le clavier Gboard. Pour l'occasion, Google a mis en ligne une vidéo décrivant la cuillère Gboard. Il suffit de plus ou moins plier cette cuillère pour saisir un message. Plus la cuillère est pliée plus le clavier va à la fin de l’alphabet.

Pour les amateurs de jardinage, voici Google Tulip. Si Google Assistant comprend de plus en plus de langues, l’assistant vocal a mis plus de deux ans pour apprendre le tulipish. Grâce à son pot connecté, il est dorénavant possible d’ouvrir une conversation avec une tulipe. Cette jolie fleur à plus de choses à dire que ce que l’on pourrait croire. Évidemment, Google Tulip est extrêmement développé aux Pays-Bas, pays dans lequel on en produit plus de 12 milliards par an.

Pour finir, l’assistant Google se met lui aussi aux poissons d’avril lorsqu’on lui dit « poisson d’avril ».