Instagram cache le contenu sensible derrière son nouvel "écran de sensibilité"
Réseaux Sociaux

Instagram cache le contenu sensible derrière son nouvel « écran de sensibilité »

Instagram travaille sur la protection de ses utilisateurs !

Il y a quelques mois encore, l’application avait mis en place un système de détection de harcèlement sur les publications. Cette semaine, Adam Mosseri, PDG d’Instagram annonce qu’un nouveau système d’écran de sensibilité sera instauré afin de cacher le contenu sensible du fil d’actualité des utilisateurs. Cette nouvelle fonctionnalité supprimera également le contenu offensif des résultats de recherche, des hashtags, ou des recommandations de compte.

C’est suite au suicide de Molly Russell, 14 ans, en 2017 qui avait vu des images sur l’automutilation sur Instagram et Pinterest, que l’application a pris la gestion du contenu sensible au sérieux.

Pour l’instant, ce contrôle est fortement basé sur le signalement du contenu par la communauté d’Instagram. Mosseri explique bien dans son article publié dans The Telegraph  qu’il est difficile de détecter ces images avant qu’elles aient été vues par les utilisateurs.

Adam Mosseri, Instagram
Adam Mosseri, CEO Instagram – © BBC

Même après la mise en place du système d’écran de sensibilité, les utilisateurs pourront toujours publier du contenu concernant les problèmes de santé mentale ou encore le suicide, tant qu’ils ne sont pas sponsorisés. Selon la BBC, Instagram permet ce type de posts car ils peuvent permettre à certaines personnes de s’exprimer et les aident dans leur processus de guérison. Toutefois, ce contenu ne sera pas recommandé à des utilisateurs à travers la barre de recherche, les hashtags ou l’onglet Explorer.

En plus de la protection des utilisateurs face au contenu sensible, Mosseri souhaite les aider. Il explique qu’il voudrait mettre en place un système qui encourage ces personnes sensibles à se diriger vers des organismes qui pourront les accompagner, tels que Papyrus et Samaritains.

Send this to a friend